Coulthard : Si un pilote se sent inconfortable dans sa F1, qu’il s’en aille

S’adapter au rebond ou partir, il faut choisir

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 juin 2022 - 11:28
Coulthard : Si un pilote se sent (...)

Plusieurs pilotes se sont plaints des conséquences physiques qu’entrainait le marsouinage provoqué par les F1 à effet de sol cette saison, notamment après Bakou ou le phénomène du rebond avait été particulièrement problématique en raison de la nature du circuit.

La FIA décidait ainsi d’intervenir dès Montréal pour tenter de réduire le marsouinage et le rebond, même s’il faudra vraisemblablement attendre quelques courses supplémentaires pour comprendre exactement en quoi consisteront ces mesures.

Mais le fait de voir des pilotes se plaindre continue de diviser les observateurs. David Coulthard, qui a évolué en F1 de 1994 à 2008, n’est ainsi pas tendre à l’égard des plaignants, estimant que leur place n’est peut-être plus dans ce sport.

"Si un pilote se sent inconfortable, ou bien s’il s’inquiète des conséquences à long terme, qu’il s’en aille," a déclaré l’Ecossais sans langue de bois.

"Il y a tout un tas de garçons et de filles qui seraient très heureux de monter dans votre voiture si vous n’y êtes pas confortablement installé."

"Je pense que nous devons garder en tête que le sport ne fournit pas de matelas comme dans ’La Princesse au petit Pois’. Si vous êtes boxer, vous devez accepter que quelqu’un vous mette son poing dans la figure. Si vous êtes footballer, quelqu’un vous mettra un coup de crampon derrière la jambe."

"Ma copine jouait autrefois pour l’équipe nationale de Suède, et elle a des marques sur ses jambes car, en tant que capitaine et attaquante, elle prenait des coups à tous les matchs !"

"Nous devons donc voir les choses sous une certaine perspective : certaines équipes en souffrent mais il y aura des solutions, du moins en partie, alors adaptez vous."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos