Formule 1

Comment Gasly a évité d’être ‘détruit’ par sa rétrogradation et le décès d’Anthoine

Il raconte sa résilience dans une interview émouvante

Recherche

Par Alexandre C.

1er septembre 2020 - 17:17
Comment Gasly a évité d’être ‘détruit’ (...)

Le week-end dernier en Belgique, Pierre Gasly a vécu un week-end très émotionnel. Spa 2019, ce fut bien sûr le week-end de la disparition de son ami d’enfance et ancien colocataire, Anthoine Hubert. Spa 2019, c’était aussi son premier week-end après sa rétrogradation, de Red Bull à Toro Rosso.

Pierre Gasly, dans une interview à Crash, a même révélé que trois jours après ce week-end horrible, il avait subi un premier cambriolage – il en a subi un récemment, là encore avant Spa…

« A cette période, l’année dernière, en l’espace de deux semaines, il m’est arrivé tellement de choses merdiques. J’ai eu la nouvelle de Red Bull - la rétrogradation, qui était évidemment un discours très différent de celui que j’avais quelques jours auparavant, parce que Red Bull avait été très clair en me disant que je resterais jusqu’à la fin de l’année et que j’aurais les changements que j’avais demandés à l’époque. C’était un discours difficile. »

« Trois jours plus tard - je n’en ai pas parlé à l’époque - mais mon lieu de vacances a été cambriolé et on m’a volé quelques affaires, ce qui n’était pas un bon moment. Ensuite, je suis venu à Spa avec tant de nouvelles choses, une nouvelle équipe, de nouvelles personnes avec qui travailler, et puis le samedi, nous avons perdu Anthoine. »

« Pour moi, c’était très, très difficile. »

Comment Pierre Gasly a-t-il fait pour montrer autant de résilience, au point de réaliser des performances remarquables de course en course depuis sa rétrogradation ?

« C’est beaucoup une question de mentalité et de comment on fait face à cela, je ne suis pas quelqu’un qui abandonne. Je n’abandonne jamais pour rien, surtout quand j’ai quelque chose de clair en tête, quand j’ai des objectifs clairs pour moi-même. »

« C’était assez stressant pour ma famille, pour les gens autour de moi, pour moi-même et je pense que c’est de là que vient ma résilience. »

« Il aurait été très facile d’être détruit et brisé après la rétrogradation de Red Bull, mais au contraire, j’ai pris toute cette énergie négative et je l’ai transformée en quelque chose de positif pour essayer de me relever. Et c’est ce que j’ai réussi à faire. »

Désormais, chez AlphaTauri, Pierre Gasly efface peu à peu Daniil Kvyat. Il a même été nommé pilote du jour lors du dernier Grand Prix, en Belgique. Quelles sont les clefs de son succès à Faenza ?

« Je connais les raisons et je ne pense pas avoir changé quoi que ce soit de façon spectaculaire. L’équipe me donne tous les outils dont j’ai besoin pour être compétitif et c’est ce que nous avons réussi à faire la plupart du temps. »

Quel contraste entre le Pierre Gasly d’AlphaTauri et celui de Red Bull ! Avec le recul, comment un pilote aussi performant aujourd’hui, pouvait-il être autant à la peine l’an dernier à Milton Keynes ? On soupçonne que Pierre Gasly a envie d’en dire plus, mais il reste courtois avec Christian Horner et Helmut Marko...

« Je sais exactement ce qui est arrivé et ce qu’il se passait, mais comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je ne veux pas le dire publiquement. Je ne pense pas que ce serait professionnel. »

« Mais je suis sûr que si nous devions tout refaire avec Red Bull, il y a beaucoup de choses que nous ferions différemment. Il y a certaines choses que je ferais différemment moi-même, mais en fin de compte, nous en avons tous les deux tiré des leçons. Je pense que cette [raison], je préfère la garder confidentielle. »

Sait-il aussi pourquoi Alexander Albon rencontre les mêmes difficultés que lui cette année ? Arrive-t-il au Thaïlandais ce qu’il est arrivé au Normand ?

« Je sais qu’il est rapide mais je connais les raisons pour lesquelles je n’étais pas compétitif dans la Red Bull, pourquoi ils n’étaient pas heureux et pourquoi je n’étais pas heureux. Je ne sais pas exactement ce qui se passe pour lui et je ne veux pas vraiment parler pour lui. »

Les performances de Pierre Gasly pourraient, in fine, conduire Christian Horner et Helmut Marko à s’interroger sur leur choix : et si Pierre Gasly était rappelé par Red Bull ? Accepterait-il cette deuxième chance ?

« Je veux toujours être dans la voiture la plus compétitive. C’est mon objectif, mais ce n’est pas à moi de faire le choix à la place de Red Bull, donc on verra bien ce qui se passera. Je pense que nous sommes maintenant dans une bien meilleure position parce que nous savons ce qui n’a pas marché, donc je ne pense pas que nous ferions les mêmes erreurs si nous devons le refaire. »

« Il y a quelque chose d’inachevé avec eux - je pense que nous le savons tous les deux. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less