Formule 1

‘Ce n’est plus la même voiture’ : Haas a repris vie ce vendredi

Quand les Pirelli fonctionnent, tout fonctionne

Recherche

Par A. Combralier

10 mai 2019 - 20:01
‘Ce n’est plus la même voiture’ : Haas (...)

Les évolutions majeures apportées sur la Haas, comme les températures plus chaudes de Barcelone, semblent avoir redonné de la compétitivité aux deux monoplaces américaines. En essais libres, les Haas sont apparues comme les meilleures des autres, et les écarts avec les Red Bull sont même très faibles - Romain Grosjean a pris le dessus sur Pierre Gasly en EL2.

Va-t-on retrouver une équipe américaine aussi en forme qu’à Melbourne et en essais hivernaux, sur ce même tracé de Barcelone ? Cela se peut bien !

« C’était une bonne journée » confirme Romain Grosjean. « Nos deux voitures se sont vraiment bien comportées. Nous avons fait fonctionner les pneus, nous avions du rythme, donc c’était bien plus amusant. »

« Nous évaluons toujours toutes les pièces du package, nous pouvons probablement en tirer un peu plus. C’est toujours délicat quand vous avez des évolutions pour trouver le bon réglage avec. Le plus important aujourd’hui était de faire fonctionner les pneus. Ce n’était juste plus la même voiture. Je pouvais vraiment prendre du plaisir avec, je savais comment en tirer du potentiel. Les pneus avaient de l’adhérence, ils ne glissaient plus, ne s’échappaient plus, ne s’auto-détruisaient plus. C’était une grande différence. »

« C’est vraiment dommage de voir que nous avons dû nous investir autant pour quelques morceaux de gommes, mais cela montre clairement dans quels domaines il nous faut progresser. »

« Nous devons en faire plus, surtout pour Monaco et Montréal. Mais avoir pu prendre plus de plaisir durant deux bonnes sessions, cela montre que le problème ne venait pas de notre châssis, mais de notre manière de faire fonctionner les pneus. Ce fut une journée positive, je suis sûr qu’il y a plus à venir. »

De l’autre côté du garage, Kevin Magnussen a éprouvé les mêmes sensations prometteuses et positives. Le Danois roulait sans les évolutions de la Haas aujourd’hui, ce qui confirme que l’essentiel du problème de Haas venait des pneus et non du châssis.

« Ce furent deux bonnes sessions. Le ressenti était bon. Mais ce n’est pas comme si le ressenti n’avait jamais été bon le vendredi cette année. Nous sommes toujours prudents dans nos attentes. Nos longs relais semblaient meilleurs que lors des précédentes courses. Donc il y a une raison pour être légèrement plus positif. Il nous faut juste continuer à travailler. Nous devons comprendre pourquoi c’était mieux aujourd’hui. Voir ce que nous pourrons améliorer et refaire de même dans le futur. »

« Romain a roulé avec les évolutions aujourd’hui, et j’ai roulé avec l’ancien package utilisé depuis Melbourne. Donc nous pouvions avoir une comparaison directe et obtenir des données dans les mêmes conditions. Ce fut positif, mais il y a du travail à faire sur les réglages. Nous voyons ce que nous attendions, donc c’est bien. »

Günther Steiner se félicite d’un vendredi « meilleur » qu’à Bakou, lors du précédent Grand Prix.

« Mais nous avons toujours beaucoup de travail à faire pour comprendre notre nouveau package aérodynamique. Il semble que nous ayons retrouvé la vitesse du début de saison. Le plus évident, c’est que tout le problème se situait dans les pneus. Mais c’est ainsi. Si nous les faisons fonctionner, si nous les mettons dans leur fenêtre de fonctionnement, ils marchent. Nous restons concentrés pour les qualifications et la course. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less