Formule 1

Bonnington : Hamilton est arrivé ’comme une rockstar’ chez Mercedes F1

"L’apprentissage avec Lewis a été rapide"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 novembre 2020 - 11:27
Bonnington : Hamilton est arrivé (...)

Peter Bonnington, dit Bono, est l’ingénieur de piste de Lewis Hamilton. Il a participé aux sept titres de Mercedes et à celui de Brawn GP et se souvient de l’arrivée de Hamilton chez Mercedes F1 en 2013. Un moment qui a marqué l’ingénieur par l’importance qu’avait le pilote pour sa toute nouvelle équipe.

"La première fois qu’il est venu à l’usine, c’est la première fois que nous nous sommes rencontrés, et la première fois que nous avons travaillé" se souvient Bonnington. "C’était comme si une rockstar arrivait à l’usine. Il suffit de voir les images et vous vous dites ’wow, c’est Lewis !’"

Avant Hamilton, Bono travaillait avec Michael Schumacher, mais ça n’a pas diminué cette impression d’avoir recruté un des tous meilleurs avec Hamilton : "J’avais travaillé avec Michael, une légende, et un grand pilote. Puis Lewis est arrivé, c’était la nouvelle génération, il était la rockstar et j’étais la personne responsable."

Bonnington note que les deux hommes ont appris à se faire confiance et à travailler de concert pour développer leurs performances. Tout comme Lewis Hamilton, il a lui-même connu une courbe de progression importante lors des huit dernières saisons.

"Énormément, mais c’est le but d’une relation, non ? Il s’agit de développer cette confiance l’un envers l’autre, et comprendre ce que l’on signifie vraiment quand on dit quelque chose. Ce n’est pas ce que vous dites, c’est la manière dont vous dites les choses. Nous avons grandi au fil des années, depuis 2013."

"Je pense que je me considérais encore comme un jeune ingénieur à cette époque. Les années avec Michael m’avaient donné de quoi apprendre. Wow ! L’apprentissage avec Lewis a été rapide, et même à cette époque, je n’avais pas l’impression de mériter de travailler avec quelqu’un qui était déjà champion du monde."

"Mais il fallait du temps avec lui. Nous avons continué à progresser, on s’est éloigné année après année, et nous avons appris année après année, à trouver ce que nous pouvions apprendre, où nous pouvions trouver cette performance en plus."

L’ingénieur note la capacité de son pilote à apprendre, et à progresser grâce à son expérience : "Et il saisit les choses, ce qui est très bien. C’est une chose que les gens ne voient pas, mais il a cette capacité à apprendre et à passer à la suite. A l’époque, il n’était pas aussi brillant qu’il l’est maintenant. Mais maintenant, wow ! Des performances comme celles-ci montrent la force avec laquelle il brille."

Une performance vue en Turquie, où Hamilton a attendu son heure pour profiter d’un rythme très rapide en intermédiaires et aller chercher une victoire qui était clairement inattendue en début de course, alors qu’il s’élançait sixième sur la grille de départ.

"Je suis optimiste mais je ne voyais pas cela arriver. A la mi-course, une fois en intermédiaires, on était installés dans un rythme et il a semblé qu’il avait tout sous son contrôle. On l’entend à la radio, dès que sa voix passe dans cet état de calme, on se dit ’bien, il contrôle, on va pouvoir réduire l’écart’" conclut Bonnington.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less