Aston Martin F1 rodait ses pneus en s’entraînant aux pitstops

Sans qu’un gain net en performance ressorte

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 décembre 2022 - 12:26
Aston Martin F1 rodait ses pneus en (...)

En 2022, Aston Martin F1 a souvent usé des pneus sur un tour, ce qui laissait les rivales de l’équipe plutôt perplexes. Tom McCullough, le directeur de la performance, explique que c’était surtout dû au besoin pour l’équipe de travailler sur ses arrêts aux stands, ce qu’elle faisait avec des pneus qu’elle n’utilisait pas forcément par la suite.

"Au début de l’année, nous avions vraiment du mal avec les arrêts au stand, nous étions la huitième, neuvième ou dixième meilleure équipe aux arrêts au stand" a déclaré McCullough. "Et vous ne pouvez pas vraiment faire une course stratégique avec des arrêts aux stands médiocres."

"Nous avons constaté qu’à l’entraînement nous n’étions pas trop mauvais. Mais, lorsque les voitures entraient dans le stand, surtout en situation d’enchainement, nous avions des difficultés pour diverses raisons."

"Nous avons donc commencé par nous dire que si nous pouvions faire des essais aux stands en direct pendant un week-end de course, ça aiderait. Souvent, nous le faisons sur des pneus que nous n’utilisons pas en course. C’était juste pour donner un coup de pouce à la pratique des arrêts au stand. C’est la principale raison de le faire."

Un gain en performance dont doute Pirelli

Cependant, le fait d’avoir des pneus rodés sur un tour était parfois bénéfique en matière de performance selon McCullough : "Nous essayons de comprendre ces composés, et il y a quelques très petites circonstances sur certains circuits où cela peut aider."

"Mais généralement, ce n’est pas la raison pour laquelle nous le faisons. Il y a des avantages et des inconvénients, mais du point de vue de la performance de départ, vous voulez être sur un pneu neuf."

Mario Isola, le directeur du programme F1 de Pirelli, est sceptique quant aux bénéfices de cette tactiques. Selon lui, cela peut stabiliser la mise en chauffe du pneu, mais en matière de performance, il ne voit pas un gain substantiel.

"J’ai parlé à Aston Martin à plusieurs reprises à ce sujet et à mon avis, avec nos pneus, avec les caractéristiques de nos composés, ce n’est pas très utile, je dirais. Mais c’est leur choix. Ce n’est pas interdit. Et ils peuvent le faire" tempère Isola.

"Habituellement, ce tour pour user le pneu, peut-être que vous enlevez le pic d’adhérence, mais vous stabilisez un peu plus le composé. Mais ça dépend de la façon dont le pneu est conçu. Mais le niveau de durcissement de la gomme et la connaissance de notre produit, je dirais que ça ne fait pas vraiment de différence."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos