Formule 1

Albon explique son numéro et son casque

Des références à Valentino Rossi et à la Thaïlande

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 février 2019 - 08:39
Albon explique son numéro et son (...)

Alexander Albon a choisi le numéro 23 pour sa première saison en Formule 1, qu’il disputera chez Toro Rosso. Le Thaïlandais revient sur son choix et sur les raisons qui l’ont poussé à choisir ce numéro, dont l’origine revient au MotoGP et à l’une de ses idoles, Valentino Rossi.

"Je suis très fan de deux personnes : Michael Schumacher et Valentino Rossi" explique-t-il. "Quand j’étais jeune, ma chambre était rouge pour Ferrari et j’avais tout avec le numéro 46, et j’ai toujours couru avec le numéro 46. Je marquais également ’The Doctor’ (le surnom de Rossi, ndlr) sur le côté de ma voiture, j’étais un peu dingue de lui."

"Je me souviens, quand j’avais quatre ou cinq ans, si je m’énervais pour n’importe quelle raison, ma mère lançait n’importe quelle vidéo best of de moto et trouvait un circuit où Valentino Rossi avait gagné, et j’étais bloqué devant la télé, et je me sentais mieux. En catégories inférieures, on ne peut pas choisir son numéro, mais en Formule 1, j’ai senti que je ne pouvais pas vraiment choisir le 46, sinon pour raisons commerciales."

Il explique donc avoir choisi un nombre qui soit la moitié du numéro de son idole : "J’ai décidé de choisir un demi-Rossi. Le nombre 23 a toujours été positif pour moi. Je l’ai déjà eu quelques fois et il me convient. Il n’y avait pas beaucoup de réflexion derrière tout ça, mais j’ai voulu poursuivre ma tradition du numéro de Rossi, d’une manière ou d’une autre."

Albon a également dévoilé son nouveau casque, aux accents de jaune et de rouge, et il explique les raisons de ce choix : "Il y a une certaine histoire derrière ce design. En Thaïlande, la famille royale est extrêmement respectée et le Roi Rama IX a fait beaucoup de charité, beaucoup pour les ouvriers, et il est décédé en 2016. J’ai donc le chiffre 9 écrit en Thaï sur mon casque, puisque c’était son symbole. J’ai également une autre référence à la Thaïlande avec le drapeau inclus dans mon nom."

Alors qu’il possède également la nationalité britannique, Albon a choisi de rouler avec la nationalité thaïlandaise et ainsi de devenir le deuxième pilote thaïlandais à rouler en Formule 1 : "C’est très important pour moi d’être un pilote thaï. Cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu de thaïlandais en F1 et je veux rendre tout le monde fier."

Toro Rosso

expand_less