Formule 1

Schumacher, ambassadeur d’une F1 plus populaire

L’aura du sportif a fait bouger les choses selon Sabine Kehm

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 janvier 2019 - 16:42

Sabine Kehm s’est récemment exprimée sur le podcast officiel de la Formule 1 à l’occasion des 50 ans de celui dont elle fut l’attachée presse pendant deux décennies, Michael Schumacher. Selon elle, c’était l’un des premiers pilotes à avoir une aura assez importante pour changer la perception populaire de la F1.

"Je pense qu’il a donné deux choses à notre sport" a-t-elle déclaré. "C’était la star, et tout tournait, tout était centré autour de lui. Il créait une histoire s’il perdait la course et il créait une histoire s’il l’a gagnait."

Mais elle rappelle aussi que le Schumacher public avait aussi une deuxième personnalité, dans le privé : "En même temps, je pense que beaucoup de personnes avaient compris qu’il y avait une deuxième partie de Michael, et clairement il ne voulait pas que le public soit proche de cette deuxième personne."

Son aura de pilote a, selon elle, changé le public qui était visé par la Formule 1 à ce moment-là, et notamment en amenant du sérieux à la discipline : "Je pense qu’il a amené la F1 à un niveau différent, dans le salon des gens normaux."

"Avant cela, elle était considérée comme un terrain de jeux pour gens considérés comme un peu fous, un sport cool qu’on ne pouvait pas prendre au sérieux. Il a en quelque sorte amené la Formule 1 dans leur salon."

Ferrari

expand_less