Formule 1

Perspectives 2019 : Verstappen veut confirmer, Gasly a tout à gagner

Le Français n’a rien à perdre face à l’ogre orange

Recherche

Par Valentin Vilnius

20 janvier 2019 - 13:55

Verstappen-Gasly, un duo changé sous la contrainte

Comme Ferrari, Red Bull alignera un duo en partie renouvelé en 2019 : Pierre Gasly, arrivé de Toro Rosso, remplacera Daniel Ricciardo. Mais contrairement à la Scuderia, ce changement a été moins désiré que subi par l’écurie autrichienne, qui a longtemps cherché à prolonger Daniel Ricciardo.

Le line-up de Red Bull n’en apparaît pas moins prometteur par sa fougue. L’équipe aligne deux jeunes pilotes. Max Verstappen (21 ans) est plus jeune que Pierre Gasly (22 ans). Attention aux apparences pourtant ! Le pilote le plus expérimenté est bien le Néerlandais, qui en sera déjà à sa cinquième saison en F1. Christian Horner ne s’y est pas trompé, qui a décrit Max Verstappen comme « le pilote d’expérience » (comprenez le seul) dont disposera l’écurie cette année.

Verstappen va-t-il confirmer sa fin de saison en boulet de canon ?

Max Verstappen apparaît ainsi, sinon comme le pilote numéro 1 officiel, du moins comme la référence de l’écurie, en particulier après sa fin de saison dernière tonitruante. Effaçant ses six premières courses erratiques, le Batave a même marqué plus de points que Sebastian Vettel en fin d’année, en remportant une course à Mexico et en signant une série de podiums très convaincante. S’il reste sur le même rythme, il sera un client de choix et un potentiel champion du monde. Son statut pourra donc évoluer encore, de talent brut à diamant poli.

Mais pour passer de vainqueur de Grand Prix à champion du monde, Max Verstappen a encore d’autres paliers à franchir. Il s’agira d’abord de dompter son enthousiasme : en début de saison notamment, il s’est montré trop agressif en piste et a ainsi gâché de nombreux points.

Il lui faudra encore gérer une éventuelle frustration, si les performances du moteur Honda ne suivent pas. En 2018, le Batave s’est montré régulièrement très agacé du moteur Renault, au point que sa concentration en semblait perturbée. Si, une fois de plus, l’unité de puissance handicape Red Bull, trouvera-t-il encore la motivation ? Considérera-t-il que Red Bull n’est pas l’écurie qu’il lui faut pour devenir champion ?

Gasly, la chance de sa vie

Face à Max Verstappen, Pierre Gasly n’aura pas grand-chose à perdre. Au vu de la fin de saison étincelante de Max Verstappen, et du différentiel d’expérience, personne n’exigera du Français qu’il se hisse immédiatement à la hauteur de son coéquipier.

Dans ces conditions, le Normand ne devra pas se mettre la pression. Au contraire, s’il réussit à surprendre Max Verstappen en début de saison, il pourra lui aussi changer de statut, en passant d’espoir à champion du monde en puissance.

Pierre Gasly court tout de même un risque : celui d’être avalé tout cru par Max Verstappen, et d’évoluer, dès lors, dans une écurie qui ne tournera plus qu’autour du Néerlandais. Chez Toro Rosso, la tension était montée lorsque Brendon Hartley avait accusé l’écurie de privilégier Pierre Gasly à son détriment. A son tour, Pierre Gasly accusera-t-il Red Bull de favoriser Max Verstappen ? L’ambiance cool et décontractée, qui régnait entre Daniel Ricciardo et Max Verstappen, pourrait alors rapidement se tendre.

Conclusion : Un duo pour dix ans ?

Max Verstappen veut devenir champion du monde, Pierre Gasly monter sur un podium ; l’un a une réputation à défendre, l’autre n’a rien à perdre et peut créer la sensation. En tout état de cause, deux dangers différents guettent les deux pilotes : pour Max Verstappen, c’est la frustration ; pour Pierre Gasly, c’est la satellisation.

Des écuries de pointe, Red Bull aura indubitablement le line-up le plus jeune : 21 ans pour Max Verstappen, 22 ans pour Pierre Gasly. Si l’alchimie prend entre les deux pilotes, l’équipe pourrait donc bien avoir trouvé son duo pour la prochaine décennie.

Red Bull

expand_less