Formule 1

Hamilton : J’ai une idée des points faibles du nouveau règlement

Il y travaille avec Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er décembre 2018 - 11:20

La saison n’était pas finie que Mercedes a déjà fait un gros point sur la prochaine monoplace, qui sera utilisée en 2019.

L’équipe allemande a en effet travaillé étroitement avec ses ingénieurs dès le week-end d’Abu Dhabi pour discuter des points faibles liés à la nouvelle réglementation aérodynamique. Cela a permis aussi de préparer les essais de cette semaine, bien qu’aucune pièce pour 2019 n’a eu le droit d’être testée sur le plan aéro.

"Le vendredi avant le Grand Prix, nous avons discuté avec des personnes qui ne sont pas là d’habitude, mais qui suivent le développement de la voiture de l’année prochaine, nous avons eu cette conversation profonde et c’était inspirant" a déclaré Hamilton.

"Ils sont si intelligents, incroyablement intelligents et ils pensent sur une toute autre longueur d’onde qu’une personne normale."

"En fin de compte, je veux m’assurer, par le biais de nos débriefings, qu’ils n’ont pas mal interprété quelque chose. Par exemple, je sais ce dont j’ai besoin dans cette voiture pour aller plus vite et je dois m’assurer que je communique avec eux pour qu’ils aillent trouver cette performance. Pour la voiture de l’an prochain, j’ai une idée des points faibles du nouveau règlement, tout comme eux."

Pour Hamilton, le travail effectué entre l’usine et l’équipe de course est l’un des points forts de Mercedes.

"Il s’agit de travailler en étroite collaboration, de communiquer, et nous travaillons tous en étroite collaboration, ce qui nous permet d’élever notre niveau, et je pense que cette année, si vous regardez la performance de l’équipe pendant les week-end de course, que ce soit nos mécaniciens, nos ingénieurs, nos stratèges, nous avons tous amélioré notre niveau de jeu."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less