5 dixièmes d’écart entre chaque Pirelli, forte évolution de la piste à prévoir

La pluie perturbe le jeu stratégique à Montréal

Recherche

Par Alexandre C.

18 juin 2022 - 13:33
5 dixièmes d'écart entre chaque (...)

Après trois années d’absence sur le circuit de Montréal, l’exploitation des données pneumatiques était très attendue de la part des équipes hier en essais libres.

Une fois n’est pas coutume, c’était la séance des EL1 qui était la plus représentative en termes de roulage (compte tenu des horaires du reste du week-end). Il faisait d’ailleurs très chaud en EL2 (33 degrés sur la piste), plus que durant le reste du week-end.

Les équipes semblent avoir privilégié, durant les essais libres, les mediums et les tendres ; les durs n’ont été vus que durant les EL2. Un indice pour les stratégies prévues en course ?

On sait que les C5 sont les pneus qui posent le plus de problèmes d’exploitation aux équipes, pour les placer dans leur bonne fenêtre de fonctionnement (en particulier chez Alfa Romeo). On imagine donc une attention soutenue des ingénieurs pneumatiques sur ces maxi-tendres (Charles Leclerc n’a roulé qu’avec ces pneus en EL2).

Les apprentissages de ces séances doivent être relativisés, notamment parce que la pluie après les EL2 a opéré un ‘reset’ sur le bitume.

Pirelli en déduit tout de même un écart similaire entre chaque composé : cinq dixièmes.

Le manufacturier note aussi une évolution importante de la piste… et cela sera sans doute la même chose ce samedi après la pluie de vendredi soir.

Mario Isola fait le point sur la situation avant le début des choses sérieuses.

« Il était intéressant de voir de nombreuses équipes faire de longs relais en EL1, ce qui était probablement dû à une combinaison de raisons. Premièrement, il était nécessaire de recueillir des données au cas où la séance des EL2 serait affectée par la pluie. Deuxièmement, l’expérience d’une surface qui avait été "réinitialisée" par de fortes pluies était pertinente, car ce sont également les conditions auxquelles les équipes seront confrontées le samedi et peut-être aussi le dimanche. »

« Le tendre a été très utilisé ce vendredi : même sur une piste glissante le matin, nous n’avons vu qu’une très légère abrasion sur ce composé. Le dur a été beaucoup moins utilisé, peut-être parce que les équipes l’ont gardé pour la course. Comme nous l’avons déjà vu, la météo a été extrêmement imprévisible jusqu’à présent, et nous nous attendons à ce que cela continue pour le reste du week-end. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos