Formule 1

100 poles en F1 : Wolff explique ‘aux jaloux’ pourquoi Hamilton est vraiment le meilleur

Un changement de réglages a fait la différence sur Bottas

Recherche

Par Alexandre C.

9 mai 2021 - 07:34
100 poles en F1 : Wolff explique (...)

100 poles, voici une marque qu’aucun pilote en F1 n’avait encore atteinte, jusqu’à ce qu’un certain Lewis Hamilton entame son tour de Q3 à Barcelone.

Toto Wolff le sait : il a dans son équipe un des meilleurs pilotes de tous les temps. Un pilote qui arrivera d’ailleurs en fin de contrat à la fin de l’année…

Mais l’heure n’était pas encore aux discussions après cet exploit : Toto Wolff restait béat d’admiration devant le talent de son premier pilote…

« Chaque fois qu’on me demande si c’était son meilleur tour ou sa meilleure course, je réponds : il opère à un niveau jamais vu. »

« En qualifications encore, la voiture n’était probablement pas parfaite et il a juste devancé les autres. Les 100 poles sont incroyables. »

« Andrew Shovlin disait justement que si on mettait tous les tours de pole dans une vidéo, ça durerait deux heures, donc ça montre ce qu’il a accompli. »

« Je ne suis pas un adepte des statistiques, mais 100 pole positions, c’est une étape assez impressionnante ! »

Une fois encore Lewis Hamilton a construit cette pole grâce à son expérience : il a notamment opéré un changement de réglages en dernière minute, car il n’était pas satisfait de la W12. Le Britannique s’est-il d’ailleurs énervé à un moment donné selon Toto Wolff ?

« J’ai dit à Lewis à la radio que c’était un tour correct, mais bien sûr, c’était un peu plus que ça. »

« Il était très calme. Il a très vite dit ’Je pense que nous sommes allés dans la mauvaise direction’, et vous pouviez le voir dans les temps au tour. »

« Ensuite, ils ont bricolé avec le différentiel et tout le reste. Il était limité avec les outils qu’il avait à sa disposition et ce que les ingénieurs avaient à leur disposition aussi pour mettre la voiture dans une fenêtre de fonctionnement plus heureuse, mais d’une manière ou d’une autre, ce qu’ils ont fait était assez bon pour la pole. »

L’évidence est bien sûr celle-ci : si Lewis Hamilton signe pole après pole, ce n’est pas (seulement) parce qu’il a la voiture la plus rapide, c’est aussi parce qu’il est le pilote le plus rapide ! Et Toto Wolff en profite pour critiquer ceux qui osent enlever à Lewis quelque mérite...

« Il y aura toujours des gens qui le voient de cette façon. Je pense que plus vous êtes fort, plus vous rencontrerez de la jalousie et de la négativité. »

« Ce que dit un autre n’a aucune importance. Si nous écoutions tout ce qui se dit, nous nous éloignerions et nous déconcentrerions de notre travail. »

« Je veux dire qu’il est clairement le pilote qui se démarque. Une centaine de poles et une personnalité grandissante sur et en dehors de la piste, il y a clairement quelque chose qu’il fait beaucoup mieux que tout le monde. »

« Il ne serait pas sept fois champion du monde si ce n’était pas le cas. Mais je pense aussi que la combinaison de l’équipe et du pilote doit fonctionner et elle a fonctionné au cours des sept dernières années, et continue de se renforcer. »

Quant à Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, il a aussi bien sûr rendu hommage à la marque historique atteinte par Lewis Hamilton.

« Bravo à Lewis pour sa 100e pole position - c’est un exploit phénoménal et toute l’équipe est fière de lui, et fière d’avoir joué un rôle dans l’atteinte de ce jalon. »

« Comme prévu, c’était une vraie bataille pour la pole et c’était bien d’avoir nos deux voitures dans la lutte. »

Shovlin le rappelle aussi : aller chercher cette pole était tout sauf aisé – la comparaison entre l’adresse de Lewis Hamilton et celle de Valtteri Bottas dans le nouveau virage 10 est d’ailleurs éclairante.

« Les conditions chaudes et ensoleillées ont rendu difficile la bonne exploitation des pneus dans le dernier secteur, car il est très facile de surchauffer les pneus ici et chaque petit glissement vous coûte car cela rajoute de la surchauffe et de la température dans les pneus. Valtteri en a souffert dans le virage 10 où un dévers l’a finalement écarté de la course à la pole. La piste semblait avoir atteint son apogée avant la fin de la séance, donc le classement n’a pas changé dans le dernier tour et, même si nous aurions aimé prendre la première ligne, avoir les deux sur le côté propre de la grille n’est pas si mal. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less