Motorsport

Les Hyundai i20 WRC à la conquête d’un troisième podium consécutif

Thierry Neuville, Hayden Paddon et Dani Sordo au Mexique

Recherche

Par Olivier Ferret

29 février 2016 - 16:22
Les Hyundai i20 WRC à la conquête (...)

Hyundai Motorsport prépare le Rallye du Mexique avec l’intention de donner une suite à sa série ininterrompue de podiums conquis en ce début de saison 2016 du Championnat du Monde des Rallyes FIA (WRC), grâce à deux tops 3 réalisés lors des deux premières manches du calendrier.

La troisième place de Thierry Neuville à l’arrivée du Rallye Monte-Carlo et la deuxième position d’Hayden Paddon en Suède marquaient les premiers podiums consécutifs de Hyundai Motorsport dans la discipline, pour les débuts de la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération. L’équipe espère continuer cette lancée au Mexique, sur les spéciales qui lui avaient permis de monter son tout premier podium il y a deux ans.

La chaleur et des routes en terre cassantes vont être des tests supplémentaires pour les trois Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération et leurs équipages qui ont montré leur compétitivité lors des deux premières épreuves de l’année.

Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul – sur le podium au Mexique en 2014 – seront à nouveau aux commandes de la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n°3 de Hyundai Shell World Rally Team, avec Dani Sordo et Marc Martí à bord de la n°4. Hayden Paddon et John Kennard sont engagés par Hyundai Mobis World Rally Team avec la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n°20.

Disputé pour la première fois en 1979, le Rallye du Mexique s’est installé à León en 1998. Apparue au calendrier mondial en 2004, c’est l’une des épreuves les plus récentes du WRC. Avec des températures atteignant les 30°C, l’ambiance est radicalement différente du Monte-Carlo et du Rallye de Suède, par ses conditions usantes pour les voitures et les équipages.

En plus de la chaleur, les pilotes doivent composer avec des routes en terre particulièrement punitives. Au fil des passages, les trajectoires se creusent et les pièges sont multipliés. L’altitude est un autre facteur incontournable pour les hommes et les machines. Les chemins situés autour de Guanajuato culminent à 2 737 mètres. À cette hauteur, le manque d’air est un paramètre important pour les moteurs qui perdent jusqu’à 20 % de leur puissance.

Quelques nouveautés accompagnent cette édition 2016 du Rallye du Mexique. Une spéciale de nuit sera disputée à León pour terminer la journée de samedi et un chrono de 80 kilomètres, le plus long du Championnat du Monde des Rallyes depuis 1983, apparaît le dimanche matin. Ce parcours renouvelé et les conditions extrêmes promettent une course palpitante, tandis que Hyundai Motorsport espère rester dans le rythme de ses concurrents au classement des constructeurs.

Michel Nandan, Team Principal : « Notre équipe arrive au Mexique avec un grand enthousiasme grâce aux performances affichées depuis le début de l’année. Nous savons néanmoins que ce rallye présente un défi radicalement différent pour nos Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération. La nouvelle voiture a montré qu’elle était plus compétitive que la précédente, mais nous avons encore à apprendre sur le difficile parcours mexicain. Nous allons voir si nous pouvons nous battre pour un podium, car c’est notre objectif. Cette année, le Rallye du Mexique inclut une spéciale de 80 km le dimanche matin, qui mettra les voitures et les équipages sous pression. Il n’y aura pas de place pour la moindre erreur et cela ajoutera encore de la difficulté à une course qui fait déjà partie des plus compliquées. Ce sera intéressant, voire stressant, à suivre. Avant cette épreuve, nous ne sommes qu’à cinq points de notre concurrent principal au classement des constructeurs. Nous sommes donc plus que motivés pour nous battre aux avant-postes, avec l’espoir de monter sur le podium pour la troisième fois consécutive ! »

Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n°3) a déjà réalisé de belles performances au Mexique. Il y avait conquis son premier podium en WRC, avant d’offrir un premier top 3 à Hyundai Motorsport en 2014. L’an passé, il avait signé trois meilleurs temps.

Thierry Neuville : « J’ai de très bons souvenirs du Mexique. C’est sur ces routes que j’ai terminé sur mon premier podium en WRC et c’est aussi à León que nous avons célébré notre premier podium avec Hyundai Motorsport. Nous sommes impatients de retrouver ce terrain unique, le soleil et les spéciales en altitude avec la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération. Nous avons résolu les problèmes rencontrés lors du précédent rallye et je suis heureux du potentiel affiché. J’ai hâte d’être au départ pour essayer de conquérir un nouveau podium. »

Dani Sordo (Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n°4) connaît aussi parfaitement les routes du Rallye du Mexique. L’an passé, il y avait signé un meilleur temps en terminant dans le top 5.

L’Espagnol a pour objectif de poursuivre sur sa lancée du début de saison, marqué par deux solides tops 6 au Monte-Carlo et en Suède.

Dani Sordo : « Le Rallye du Mexique est une belle épreuve, avec une météo exceptionnelle et des spéciales très pittoresques. Par les altitudes atteintes, les moteurs perdent beaucoup de puissance. Il faut donc bien connaître les routes pour tirer le meilleur de la voiture. Les routes ont généralement une belle surface, bien roulante, mais elles peuvent largement évoluer entre deux passages en se creusant et en devenant moins glissantes. Cette année, il y aura aussi une très longue spéciale qui sera forcément intéressante à découvrir. Je reprends en main la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération et je suis impatient de poursuivre cette découverte au Mexique. Comme je suis de plus en plus à l’aise à son volant, j’espère pouvoir attaquer davantage pour aller conquérir un podium, car je sais que nous en sommes capables avec cette voiture ! »

Hayden Paddon (Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération n°20) a fait ses premiers tours de roue au volant de la Hyundai i20 WRC Nouvelle Génération lors du Rallye de Suède, avec une deuxième place à la clé, son meilleur résultat en carrière avec Hyundai Motorsport. Au Mexique, il profitera d’une nouvelle opportunité d’acquérir de l’expérience.

Hayden Paddon : « Nous sommes vraiment impatients de revenir au Mexique, surtout après une longue série de rallyes sous la pluie et dans le froid. Ce sera certainement un défi avec des spéciales plus longues que d’habitude, surtout dans les 80 km de Guanajuato. J’ai hâte d’être au volant de la nouvelle voiture pour affronter ces spéciales en terre. Je me suis senti très à l’aise dans l’auto en Suède et nous espérons que nous pourrons continuer à trouver de bonnes sensations au Mexique pour viser des points. Cette manche sera surtout utile pour continuer d’appréhender la voiture, même si j’espère signer un bon résultat. »

Cette année, le Rallye du Mexique sera long de 399 kilomètres chronométrés, répartis sur 21 spéciales à travers la Sierra de Lobos et la Sierra de Guanajuato. Le départ sera donné jeudi soir dans la cité de Guanajuato, inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, au cœur des tunnels formés par les anciennes mines de la ville.

Vendredi, les équipages devront affronter les 54,21 kilomètres d’El Chocolate et les 15,36 kilomètres de Las Minas à deux reprises, puis les 2,30 kilomètres d’une super-spéciale tracée sur l’autodrome de León. Les pilotes entameront une nouvelle boucle autour de León le samedi, à travers Ibarilla (30,38 km) et deux passages dans Otates (42,62 km) et El Brinco (7,15 km). Cette longue journée s’achèvera après deux autres passages dans León Autodrome, Agua Zarca (16,47 km) et une nouvelle spéciale de nuit dans les rues de León (1,41 km).

Le Rallye du Mexique se terminera par un monstrueux test de 80 km baptisé Guanajuato, juste avant un second passage dans Agua Zarca qui servira de Power Stage.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less