Motorsport

Après ES15 : Ogier à quelques kilomètres de son 4e titre

Le Français a montré son talent aujourd’hui

Recherche

Par www.wrc.com

15 octobre 2016 - 18:46
Après ES15 : Ogier à quelques kilomètres

Sébastien Ogier est tout proche de s’assurer un quatrième titre de Champion du Monde des Rallyes consécutif. Il a pris la tête du RallyRACC Catalunya – Rally de España ce samedi en reprenant Dani Sordo à la faveur des spéciales de la deuxième boucle.

Andreas Mikkelsen, troisième en Espagne mais deuxième du classement général du Championnat, est parti en tonneaux ce samedi, favorisant Sébastien Ogier dans sa quête de titre mondial. Désormais, il suffit au Français de terminer dans les points, tout en espérant que Thierry Neuville ne termine pas avec le score maximal. Le Belge est actuellement troisième, ayant profité du retrait de Mikkelsen pour monter sur le podium.

Ogier a mis un sacré coup de réveil sur la tête de Sordo, dont le rêve était de devenir le premier Espagnol à gagner sur ses terres depuis 21 ans. Le Français termine l’étape du samedi avec 5’’8 d’avance sur le pilote Hyundai. Neuville, sur la deuxième i20 WRC, est 58’’1 plus loin.

Après les intempéries des jours précédents, la journée de samedi était chaude et ensoleillée. Les spéciales étaient différentes également, proposant un asphalte roulant, en comparaison avec les portions boueuses et creusées d’ornières du vendredi.

Sordo s’était élancé ce samedi avec une avance de 17 secondes sur Ogier et avait même réussi à le corser légèrement après deux ES. Mais le Champion du Monde s’est alors réveillé, réduisant l’écart de moitié à mi-journée.

« Dani était rapide, vraiment difficile à rattraper, confie Ogier. Nous avons réussi à revenir et à faire quelques bons chronos mais je savais que ce serait difficile. La journée de samedi sera passionnante et il faudra que l’on poursuive avec le même état d’esprit. »

Sordo a souffert toute la journée de sous-virage et a même dû ralentir le rythme pour trouver plus d’adhérence. « Je suis tellement déçu de perdre cette bagarre mais, franchement, que puis-je y faire ? », s’est-il questionné, résigné.

Mikkelsen a perdu le contact avec les deux pilotes de tête avant de céder la troisième place du podium à Thierry Neuville, après être parti à la faute en heurtant une clôture. Le Norvégien et son copilote, Anders Jaeger, n’ont pas été blessés malgré plusieurs tonneaux.

Neuville, comme Sordo, s’est montré frustré par la conduite de sa Hyundai i20. Il a changé les réglages de sa monture à mi-journée mais le sous-virage a persisté dans l’après-midi.

Hayden Paddon peut s’enorgueillir de permettre à Hyundai de compter trois voitures dans le top 4. Il est 16’’1 derrière Neuville et souffre aussi de problèmes de sous-virage ; mais, pour un pilote qui n’est pas spécialiste de l’asphalte, c’est une bonne performance. Il compte 37’’9 d’avance sur Kris Meeke. La DS 3 WRC du Britannique a été victime d’une crevaison, avant de survivre à un tête-à-queue à 360° en cinquième, qui a arraché le pare-chocs avant.

Mads Østberg complète le top 6 en plaçant la première Ford Fiesta RS WRC, devant celle d’Ott Tänak. Kevin Abbring, Martin Prokop et Jan Kopecky, leader du WRC 2, complètent le top 10.

Eric Camilli a dû abandonner après que sa Fiesta se soit bloquée en 5e vitesse. Craig Breen a perdu beaucoup de temps suite à la casse d’un bras de transmission, le laissant en mode deux roues motrices dans la matinée.

L’étape de dimanche comprend deux boucles identiques de deux spéciales à l’ouest de Salou, pour un total de 62,80 kilomètres. La spéciale d’ouverture sera disputée de nuit, avant que le deuxième passage de Duesaigües ne serve de cadre à la Power Stage, avec des points de bonus pour les trois meilleurs pilotes.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less