Wolff sur Verstappen : Il a toujours défendu comme ça en F1…

Mercedes F1 progresse, mais reste derrière Red Bull et McLaren

Par Alexandre Combralier

6 juillet 2024 - 08:35
Wolff sur Verstappen : Il a toujours (…)

Y a-t-il comme un air de 2021 en F1 actuellement ?

Comparaison n’est pas raison bien sûr mais… d’une part, la bataille féroce entre Lando Norris et Max Verstappen, en piste en Autriche, a pu rappeler les affrontements entre ce même Max Verstappen et Lewis Hamilton, il y a trois ans.

D’autre part, la guerre des mots est bien lancée entre les dirigeants McLaren F1 et Red Bull (voir notre article), comme au ‘bon vieux temps’, entre Toto Wolff et Christian Horner…

Comment justement Toto Wolff, qui a vécu les batailles épiques de 2021, juge-t-il la situation actuelle ?

Parlons premièrement de l’incident au Red Bull Ring, entre Lando Norris et Max Verstappen. Qui était coupable selon lui ? Max Verstappen, comme l’a estimé la FIA ?

« Tout d’abord, ce sont les pilotes entre eux qui savent le mieux. Lando et Max s’entendent très bien. Ils en auront discuté. Ils ne vont pas se dénigrer dans les médias, mais en parler, et tous les bons gars auront un jugement à ce sujet, et nous verrons ce que cela signifie. »

« Deuxièmement, il existe un ensemble de règles. Et ces règlements donnent des limites aux pilotes. C’est la même chose avec les limites de la piste. Soit vous êtes pénalisé, soit vous ne l’êtes pas. Il en va de même pour la manière de courir. Et comme les règlements sont peut-être un peu vagues, ou que les interprétations diffèrent de temps en temps, il est clair que les très bons pilotes vont repousser les limites autant qu’ils le peuvent. Et nous pourrions nous retrouver dans des situations similaires. »

« Il n’y a pas que ces deux-là. Je veux dire que nous l’avons vu entre les Alpine, et cetera, et cetera. Je suis donc d’accord avec Zak sur le fait que les règlements doivent nous dire ce qui est permis ou pas, en premier lieu. »

Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, a justement accusé Christian Horner d’encourager, par ses commentaires, Max Verstappen à enfreindre le règlement F1.

Toto Wolff est-il d’accord ?

« C’est toujours amusant de voir des commentaires des directeurs d’écurie – des commentaires unilatéraux et qui vont toujours dans le même sens. Soyons un peu objectifs au moins. »

Entre 2021 et 2024, le pilotage en piste de Max Verstappen a-t-il évolué ? Le Néerlandais a-t-il adouci ses défenses agressives ou bien pas du tout, selon Toto Wolff ?

« Non, je pense que c’est sa façon de conduire. C’est ce que j’ai vu en Formule 1 depuis qu’il est arrivé. Et je ne veux pas porter de jugement là-dessus. Vous allez aussi loin dans le pilotage que l’on vous permet. Et je ne dis pas que c’est bon ou mauvais. Mais vous allez aussi loin que vous le pouvez sans être pénalisé. Sur les limites de piste, vous maximisez la largeur que vous pouvez prendre. En ce qui concerne les règlements techniques, nous maximisons chaque détail aussi. »

« Les pilotes vont donc maximiser chaque élément en fonction de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas. C’est aussi simple que cela. »

Mercedes F1 de nouveau 3e force à Silverstone ?

Le grand vainqueur de cette lutte entre Lando Norris et Max Verstappen aura été... George Russell, qui a remporté contre toute attente le Grand Prix d’Autriche.

À la régulière, Mercedes F1 peut-elle faire la passe de deux ce week-end, à domicile à Silverstone ? Peut-être pas au vu des essais libres... et Toto Wolff confirme.

« Lando et Max sont probablement, en ce moment, un peu en avance sur tous les autres. Et ce n’est pas seulement sur un tour de qualification où ça peut être très serré – et encore ce n’était pas le cas en Autriche, sur un circuit très court, ils étaient encore quelques dixièmes plus rapides. Mais sur le rythme de course, ces deux-là semblent toujours avoir une longueur d’avance. »

« Cependant nous nous efforçons vraiment d’apporter plus d’outils et de jouets à la voiture. Nous allons donc plus vite et c’est un effort incessant de la part de toute l’ingénierie et des opérations à Brackley et à Brixworth pour être en mesure de rattraper le retard. Nous étions à 15 secondes des leaders, en Autriche, avant l’accident. Mais compte tenu du fait qu’ils se rendaient coup pour coup en tête, probablement un peu plus. »

« Notre retard ? Deux dixièmes et quelques par tour. Tant que nous ne serons pas capables de combler cet écart, nous ne nous battrons pas contre ces deux-là (Lando Norris et Max Verstappen, ndlr). »

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos