Formule 1

Wolff soutient les commissaires, mais aurait aimé gagner différemment

‘Le règlement est le règlement, il faut laisser de l’espace’

Recherche

Par A. Combralier

9 juin 2019 - 22:51
Wolff soutient les commissaires, (...)

La pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel, et la victoire, sur tapis vert, remportée par Lewis Hamilton au Canada, risquent de faire parler de nombreux jours encore.

Comme Lewis Hamilton, Toto Wolff a admis que Mercedes aurait aimé remporter ce Grand Prix d’une autre manière ; le directeur de l’équipe allemande ajoute, tout de même, que « le règlement est le règlement. »

« Une victoire est une victoire, et il faut prendre ces points. Vous auriez préféré le faire proprement, sur la piste, mais il faut aussi prendre ces points. »

« Les commissaires rendront toujours des décisions qui provoqueront des réactions contraires. Le règlement – et je dis juste ce que dit le règlement – dispose que vous devez laisser de l’espace à une voiture. Et ce ne fut pas le cas. Ils ont décidé d’une pénalité. Parfois, une décision semble plutôt permissive, parfois, un peu sévère, mais au bout du compte, les commissaires disent ce que vous devrez subir comme sanction. »

Cette victoire sur tapis vert ne risque-t-elle pas de nuire à la popularité du sport, comme le craint déjà Sebastian Vettel ?

« Il y a beaucoup d’émotions, et c’est bon pour le sport » répond Toto Wolff de manière plutôt évasive.

« C’est une décision controversée. J’ai bien sûr un biais favorable pour Mercedes. Si vous êtes un fan de Ferrari… »

Toto Wolff, dans le paddock de Montréal, est alors interrompu par des huées venant de Ferrari, et visant le clan Mercedes.

« Les commissaires doivent être soutenus » reprend le directeur de Mercedes. « Il n’y a pas plus professionnel et expérimenté. Ils devraient être respectés. A Monaco, Valtteri a été coincé contre le mur par Max Verstappen et j’ai pensé que la pénalité de cinq secondes était laxiste, mais nous ne nous en sommes pas plaint. »

« Les commissaires ont pris une décision controversée, mais il faut juste qu’ils décident d’une manière manichéenne. Nous devons nous appuyer sur le règlement, c’est pourquoi nous courons. Si nous voulons changer le règlement… je suis ouvert. »

« Ce n’est jamais à 100 % blanc ou noir. »

Mercedes a encore accru, de 5 points, son avance au classement des constructeurs. Le championnat est-il plié ?

« C’est toujours quand vous pensez que les choses sont sous contrôle, que vous allez perdre le championnat » répond un Toto Wolff toujours sur ses gardes.

« Il y a eu une épidémie de grippe dans l’équipe. Et nous avons eu une fuite hydraulique avant la course, et nous ne savions pas si la voiture de Lewis arriverait au bout du Grand Prix. Donc beaucoup de choses se passent en coulisses de notre côté. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less