Formule 1

Wolff : Celui qui manque d’intégrité en F1, je le briserai

‘En F1, ceux qui se prennent pour des requins sont en fait des poissons rouges’

Recherche

Par Alexandre C.

4 avril 2021 - 18:44
Wolff : Celui qui manque d’intégrité (...)

Toto Wolff est un homme d’affaires avisé, mais ne lui dites pas que comme tous les businessmen, l’Autrichien est sans scrupule, cynique et opportuniste. Non.

Le directeur d’écurie de Mercedes F1 a une éthique personnelle, faite d’une forte intégrité. Il l’a d’ailleurs prouvé l’an dernier : il avait toujours répété à Lewis Hamilton et Valtteri Bottas que Mercedes était engagée et fidèle avec ses deux pilotes pour 2021, ce qui a été confirmé.

Pour The Race, Toto Wolff en a dit plus sur cette éthique, en employant des mots forts.

« L’intégrité dans un monde où tout est transparent signifie que vous restez fidèle à vos propres valeurs. Et ’we don’t deal in lies here’ [nous ne faisons pas dans le mensonge ici], pour reprendre un célèbre poème de Kipling. »

« Il n’y a tout simplement pas un millimètre de marge pour un manque d’intégrité. Et c’est tellement important pour moi que si quelqu’un manque d’intégrité dans ses rapports avec moi, je le briserai, je le casserai quoi qu’il arrive. »

Pourtant la F1 est un univers de loups machiavéliens où le mensonge (ou la dissimulation) fait parfois force de loi. Il suffit de se rappeler l’affaire de l’unité de puissance Ferrari "illégale" et de l’accord secret avec la FIA ; ou encore la tricherie de Flavio Briatore avec Renault à Singapour.

La F1 est un sport où la malhonnêteté est parfois courante : Toto Wolff le confirme-t-il ?

« Oui. Je suis passionné par le sport et les valeurs du sport. C’est une compétition qui doit se dérouler sur des bases équitables. Et il y en a qui ont perdu mon respect à jamais ces dernières années, pas à cause d’un incident particulier. Et d’autres que je vois à travers leur comportement manipulateur, amateur et machiavélique. »

Toto Wolff ne donnera pas de noms. Mais pense-t-il à Mattia Binotto ? A Christian Horner ? A Briatore ? A d’autres ? On ne le saura pas...

« Je vois les sourires de ceux qui ont de la haine ou de la négativité envers nous. Et puis il y a des gens dans l’industrie que je respecte beaucoup, et avec qui j’ai des amitiés. Ils essaient de faire le mieux possible pour le sport, tout en gardant une position neutre vis-à-vis de toutes les équipes. »

« Ils ne demandent à personne d’être partial envers Mercedes, juste de faire le meilleur pour le sport parce que nous bénéficions tous d’un bon sport. Nous partageons les revenus et plus le spectacle est bon, plus le sport est bon. »

« C’est pourquoi, d’une certaine manière, je le prends personnellement parce que je veux protéger l’organisation. Mais d’un autre côté, les études de cas des individus qui sont autour du paddock, c’est juste très intéressant pour moi de voir ça. »

« Ils parlent de la Formule 1 comme d’un aquarium à requins. La plupart d’entre eux sont des poissons rouges qui se prennent pour des requins. Et il y a aussi des bébés requins. »

Et c’est cette culture de l’intégrité que Toto Wolff essaie in fine d’instiller à Brackley et Brixworth.

« Nous avons passé beaucoup de temps depuis mon arrivée en 2013 pour y réfléchir et penser à nos valeurs, à nos objectifs ; et à la responsabilité de l’autonomisation, cette responsabilité est très importante – ce qui vous fait mesurer votre propre responsabilité. Et c’est juste un groupe de personnes fantastiques. Et nous avons conjointement contribué à créer cet état d’esprit et cette culture. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less