Formule 1

Wolff avait menacé Hamilton et Rosberg de les écarter de Mercedes F1

Il n’acceptait pas de "comportement égoïste"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 avril 2021 - 14:12
Wolff avait menacé Hamilton et (...)

Toto Wolff est revenu sur la gestion du duo composé de Lewis Hamilton et Nico Rosberg durant plusieurs saisons chez Mercedes F1. Selon lui, il ne fallait pas entretenir cette rivalité naturelle et déjà bien présente, mais plutôt désamorcer les tensions.

"Je ne suis pas sûr que ça permette de tirer le meilleur de chacun, car c’est négatif et il faut quand même travailler en équipe" note Wolff.

"Si la salle de débriefing est pleine de négativité parce que les pilotes sont hostiles l’un envers l’autre, cette énergie va emplir la pièce et ce n’est pas une chose que j’accepterai de nouveau."

Wolff pense que le recrutement en 2013 de Hamilton aux côtés de Rosberg, présent depuis 2010 dans l’équipe, s’est fait sur la base de leur amitié, sans qu’une recherche plus précise ne soit effectuée quant à la rivalité que cela amènerait dans l’équipe.

"Je ne pouvais pas changer les choses car les pilotes étaient engagés avant que j’arrive. Personne ne pensait à ce qu’était la dynamique entre les deux, quel était leur passé. Il y avait beaucoup de contexte historique que personne ne connaissait et que personne ne connaîtra."

"C’est une chose que nous regardons, comment les pilotes travaillent ensemble, et ce qui se passe en cas d’erreur de l’un ou l’autre. Nous acceptons les ennuis et la douleur si les choses vont envers l’un ou l’autre, mais nous essayons de garder une dynamique positive dans l’équipe."

L’Autrichien a dû se faire une place au sein de l’équipe pour avoir de l’autorité sur ses pilotes, qui se sont accrochés en Belgique (photo) dès la première année où Mercedes jouait le titre : "C’était très difficile, parce que je suis arrivé dans l’équipe en tant que nouveau venu en Formule 1, et Nico et Lewis étaient dans le sport depuis beaucoup plus longtemps."

"Mais j’ai quand même réussi à créer un environnement où ils devaient respecter l’équipe, parfois d’une main de fer, et ils ont compris qu’ils ne pouvaient pas nous laisser tomber, qu’ils ne pouvaient pas laisser tomber Mercedes."

"Lorsque les événements de 2014 se sont produits, j’ai senti qu’il y avait un certain comportement égoïste. Je leur ai dit de penser à la marque Mercedes et à chaque membre de l’équipe lorsqu’ils seraient en bataille. Je leur ai dit de penser à Dieter Zetsche, le PDG de Mercedes, et que ça changerait leurs agissements."

Et Wolff est même allé jusqu’à menacer ses pilotes de leur infliger une ou plusieurs courses de suspension : "J’ai toujours été clair quant au fait que si cela devait se produire régulièrement et qu’il y avait un schéma de reproduction, je n’aurais aucune crainte à faire manquer des courses à quelqu’un."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less