Formule 1

Vitesse de pointe, aérodynamique : Binotto voit Ferrari combler son retard

Les données corrèlent bien avec l’usine

Recherche

Par Alexandre C.

14 mars 2021 - 14:56
Vitesse de pointe, aérodynamique : (...)

Après le camouflet de l’an dernier, Ferrari a développé un tout nouveau moteur pour, enfin, regagner en vitesse de pointe.

Les premières indications semblent positives pour la Scuderia. Déjà hier, Charles Leclerc annonçait que les données de la piste corrélaient avec celles de Maranello.

Sur le plan de l’aérodynamique tout d’abord, le train arrière instable de la SF1000 semble être de l’histoire ancienne, si l’on en croit au moins les premières indications.

Mattia Binotto a confirmé aujourd’hui, à la pause, que la satisfaction était de mise en Italie, au moins pour les espoirs placés dans ce nouvel arrière.

« Nous avons essayé de développer autant que possible l’arrière de la voiture. »

« Je pense que ce qui était le plus important pour nous était de comprendre la corrélation avec la soufflerie et les simulations, en recueillant des données et en les comparant. »

« Nous sommes assez satisfaits de la corrélation, ce qui signifie que nous avons une bonne base de référence au moins pour les prochaines simulations ou les développements éventuels. La corrélation est un facteur clé de nos jours. Jusqu’à présent, en tout cas, ça se présente plutôt bien. »

Quant à la nouvelle unité de puissance, là encore, l’optimisme est de rigueur. La vitesse de pointe ne semble plus être un point faible de la Scuderia selon le directeur d’écurie...

« Nous savons comment le moteur fonctionne sur le banc, mais quand vous le montez sur la voiture, ce que vous pouvez voir sur la piste, c’est la vitesse, et éventuellement la vitesse relative par rapport aux autres. »

« Quand nous étions ici l’année dernière à Bahreïn en qualifications, nous avons été très lents sur les lignes droites. Nous ne sommes pas entrés en Q3, et nous étions très loin de la pole. »

« Maintenant, si je regarde les données, je pense qu’au moins sur la vitesse, sur la ligne droite, la vitesse est correcte. Il ne semble pas y avoir un tel désavantage comme l’année dernière. »

« Nous savons que ce n’est pas seulement la puissance, c’est aussi la trainée de la voiture qui importe, comme nous l’avons souvent dit l’année dernière. Mais laissez-moi dire que les deux facteurs ont contribué à la progression quant à notre vitesse de pointe en lignes droites. Aujourd’hui, nous sentons que ce n’est plus un désavantage. »

Globalement Ferrari est parfaitement fiable en ces essais hivernaux pour le moment…

« Nous savions qu’avec seulement trois jours, ce serait très chargé et très intense - et cela a été très chargé et intense. Je pense que jusqu’à présent, tout s’est bien déroulé. »

« La principale priorité était certainement de comprendre le comportement de la voiture, la cartographie dans toutes les conditions, et c’est là que nous avons concentré notre énergie. Je pense que jusqu’à présent, nous avons collecté beaucoup de données. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less