Formule 1

Vettel admet avoir été proche de la retraite mais a été séduit par le projet Aston Martin

Le pilote allemand s’explique au Mugello sur son choix

Recherche

Par Olivier Ferret

10 septembre 2020 - 17:13
Vettel admet avoir été proche de la (...)

Sebastian Vettel était, avec Sergio Perez, le pilote le plus attendu de ces conférences de presse du jour au Mugello puisque Racing Point (Aston Martin F1 en 2021) a confirmé ce matin que c’est bien lui qui remplacera le Mexicain à partir de l’an prochain.

On a senti l’Allemand soulagé que la nouvelle soit enfin officielle, après de nombreuses semaines de rumeurs, de spéculations et même de démentis de la part d’Otmar Szafnauer, qui affirmait encore pas plus tard qu’hier après-midi que le duo n’allait pas changer !

"Signer avec Aston Martin en F1, cela me semblait être la bonne décision. Je pense que c’est le mieux que je puisse faire pour le moment. Je me sens bien mieux maintenant que les nouvelles sont publiées," lance Vettel.

Le quadruple champion du monde a bien entendu évoqué son envie de rester en Formule 1 et Aston Martin semble réunir les critères qu’il souhaitait.

"Les performances de l’équipe sont prometteuses. Le nouveau règlement offre également des opportunités pour 2022. Espérons que l’équipe puisse montrer de quoi elle est capable lorsque tout le monde aura les mêmes budgets."

"L’équipe s’agrandit encore alors que certaines doivent rétrécir. Le temps nous dira si c’était le bon choix mais c’est un grand pas en avant qui est possible pour l’équipe et un projet intéressant selon moi."

"Pour des raisons évidentes, ne pas avoir d’argent ces dernières années pour performer au même niveau que les grandes équipes, ça les a motivé et je pense qu’elle a remarquablement bien réussi. Il y a certainement assez de force dans cette équipe. Il y a un énorme potentiel de croissance et j’ai hâte de rejoindre l’équipe et d’essayer d’aider avec tout ce que je sais, toute l’expérience que j’ai et ce que je fais dans la voiture pour essayer de faire grandir l’équipe autant que possible. Nous nous retrouverons dans une position compétitive sur la grille."

"De toute évidence, je ne peux pas faire de pronostics, mais il y a définitivement de l’espoir et de la confiance en l’équipe et les gens qui sont là. Je pense qu’ils sont capables et pour la première fois ils seront équipés d’un ensemble d’outils décent."

N’a-t-il pas été échaudé par l’affaire en cours concernant la Mercedes ’rose’ ? Et justement, grâce au moteur, il va rejoindre le constructeur à l’étoile indirectement. Y a-t-il quelque chose de prévu à ce sujet ?

"Il y a eu beaucoup de discussions sur ce sujet. Cela n’a pas joué de rôle dans ma décision. J’ai davantage regardé le potentiel de l’équipe."

"Ensuite, je ne parle pas de mes contrats. Le mien est avec Aston Martin. Mercedes est en charge de fournir plusieurs équipes. Cela ne changera pas l’année prochaine. Mais c’est bien d’avoir Mercedes avec nous pour ce grand défi. Je veux conduire devant et non à l’arrière du peloton. Aston Martin me donne cette opportunité."

Vettel admet aussi qu’il a failli prendre sa retraite de la F1.

"Oui, c’était proche. Je ne sais pas s’il y a une mesure de distance pour cela mais c’était proche. Disons que j’avais beaucoup de pensées à ce sujet et je devais décider en fin de compte quoi mettre en premier à cet égard, ce qui est le mieux pour moi. Et ce que j’ai décidé maintenant, je pense que c’est ce qui est le mieux pour moi et j’ai hâte de le prouver."

L’Allemand va devoir tourner la page Ferrari, comme un certain Fernando Alonso en son temps.

"Je suis allé chez Ferrari pour gagner des titres. Nous n’avons pas réussi. Je ne regrette pas mes années chez Ferrari. J’ai tout essayé. Nous avons eu de bons et de mauvais moments."

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less