Formule 1

Verstappen et Brawn ravis du retour de Zandvoort, ‘un circuit emblématique’ de la F1

La question du spectacle n’est pas encore abordée

Recherche

Par A. Combralier

14 mai 2019 - 16:28
Verstappen et Brawn ravis du retour (...)

La nouvelle était attendue, et a été officialisée ce mardi : Zandvoort fera son retour dans le calendrier F1, à compter de l’an prochain et pour au moins les trois prochaines saisons.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques, a logiquement défendu le choix opéré par Liberty Media. L’arrivée de Zandvoort coïncide avec la fin attendue du Grand Prix d’Espagne. Zandvoort sera de plus l’une des nouveautés du prochain calendrier, avec le Grand Prix du Vietnam.

« Aujourd’hui marque un moment important pour la F1, avec l’annonce du retour au calendrier de Zandvoort, qui faisait partie de l’histoire de ce sport jusqu’au milieu des années 1980. »

« Cette journée marque aussi le retour d’un Grand Prix dans un pays qui profite d’une nouvelle vague d’enthousiasme pour la F1, grâce à Max Verstappen. Je suis sûr que le pilote Red Bull a très hâte de courir à domicile, même si nous voyons déjà des marées oranges de supporters qui le soutiennent lors des courses en Europe. »

« Donc l’an prochain, nous verrons un tout nouveau rendez-vous, à Hanoi, et le sport retrouvera également l’un de ses GP historiques, à Zandvoort. En un sens, cela reflète notre stratégie : étendre la F1 vers de nouveaux territoires, tout en conservant ses racines bien établies sur son lieu de naissance, en Europe. »

Ross Brawn a confirmé que les infrastructures étaient en train d’être mises aux standards modernes de la F1 ; le paddock est ainsi en train d’être reconstruit.

Les inquiétudes se dirigent sur le spectacle attendu en course aux Pays-Bas : le circuit est très étroit et il sera encore moins aisé d’y dépasser qu’à Barcelone.

Ross Brawn ne veut pas s’en soucier pour le moment et attise la nostalgie des fans.

« J’ai des souvenirs merveilleux de courses de F1 à Zandvoort durant les années 70 et 80, quand la F1 a découvert le phénomène de l’effet de sol et l’a appliqué aux voitures, en obtenant des niveaux incroyables d’appuis. Voir ces voitures aborder un virage comme Tarzan sera incroyablement spectaculaire. »

« Les fans et les équipes apprécieront vraiment l’ambiance historique de ce circuit l’an prochain. »

Ross Brawn ne l’a pas caché, Max Verstappen est une des raisons principales expliquant le retour de la F1 à Zandvoort. Le pilote Red Bull est bien sûr ravi de l’opportunité qui lui sera offerte ne 2020.

« C’est un circuit si emblématique, si historique. J’ai couru là-bas en F3 et c’était déjà très amusant. Je compare un peu la piste à Suzuka parce qu’elle a été conçue par la même personne, donc je peux comprendre que les caractéristiques sont un peu similaires. C’est une piste assez rapide et il est toujours bon et excitant d’avoir de nouvelles pistes au calendrier. »

« J’ai réalisé quelques tours là-bas, et des donuts, dans une F1. Et la piste était déjà difficile, parce qu’il a quelques virages en dévers, des virages très étroits, et il n’y a pas de zone de dégagement. »

« C’est très sympathique de ne pas avoir de zones de dégagement. Il est difficile aussi d’y trouver la limite. Sur d’autres pistes, c’est un peu plus facile, mais cela rend le tout plus encore excitant. »

Circuits

expand_less