Formule 1

Hamilton ne voit pas pourquoi un pilote de F1 se doperait

Les voitures ne sont pas assez difficiles à piloter

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 mai 2019 - 15:55
Hamilton ne voit pas pourquoi un (...)

Lewis Hamilton a subi un contrôle antidopage ce week-end, mais il assure que contrairement à d’autres sports, la Formule 1 n’est pas assez physique pour avoir besoin d’utiliser des produits décuplant les capacités.

"Les tests de drogues sont aléatoires, ça arrive trois fois par an peut-être" explique Hamilton. "Parfois c’est moins. Honnêtement, ce n’est pas un sport où vous avez besoin de faire quoi que ce soit. Ce n’est pas comme le cyclisme. Les cyclistes par exemple, ils ont besoin de plus de pression sanguine dans le cœur, plus d’oxygène. Nous ne nous fatiguons pas forcément."

"Honnêtement, ce n’est pas assez dur. Les voitures ne sont pas assez dures à conduire, ça devrait être plus physique. Je pense qu’en 2021 elles n’auront pas autant de direction assistée par exemple. Physiquement, on devrait être totalement épuisés après une course. Je pense que c’est comme cela que le sport devrait être."

Il compare, de manière un peu difficile à comprendre, la F1 à des sports comme le tennis et le cyclisme : "Les joueurs de tennis, ils sont cuits en fin de match. Spécialement quand ça a duré plusieurs heures. Les cyclistes doivent être morts après le Tour de France par exemple. C’est comme ça que ça devrait être."

"Mais on est moins sujets à la fatigue physique aujourd’hui, et c’est pourquoi un gamin de 18 ans peut le faire sans problème. Mais ça ne devrait pas être le cas. Donc finalement, il n’y a aucune raison de faire quoi que soit pour améliorer notre corps, ce n’est que de l’entraînement."

Mercedes

expand_less