Formule 1

Verstappen attend beaucoup de l’évolution de la RB15

Il veut se rapprocher des leaders

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mai 2019 - 09:08
Verstappen attend beaucoup de l'évolution

Max Verstappen a sauvé les meubles durant les premières courses, avec une troisième place à Melbourne et trois arrivées en quatrième position par la suite, et ce malgré une voiture inférieure à la concurrence. Avec la grosse évolution apportée sur la RB15 à Barcelone, le Néerlandais espère faire encore mieux.

"Toutes les équipes apportent des évolutions à Barcelone, mais j’espère que les nôtres fonctionneront mieux que celles de nos rivaux, afin que l’on puisse réduire l’écart" explique le Néerlandais. "Le développement est un processus constant qui est ininterrompu à l’usine. Jusqu’aux derniers moments, et aussi en soufflerie, ils travaillent sur l’aéro."

"Tout se joue sur les détails que nous pouvons améliorer, que ce soit sur le plan du moteur ou du châssis. Au final, nous recherchons davantage d’adhérence, tant à l’avant qu’à l’arrière de la voiture. J’espère que nous pourrons voir les fruits de ce dur labeur ici à Barcelone. Et bien sûr, nous continuerons notre développement."

Il nie en revanche que la voiture soit totalement revue : "J’ai même lu des articles disant qu’on arrive avec une voiture totalement neuve. Je ne sais pas où ce journaliste a eu son information, mais elle ne venait pas de nous. Je ne m’attends pas à ce qu’on soit subitement devant tout le monde, mais chaque pièce aide."

Comme tout le monde dans le paddock, Verstappen rappelle le rôle essentiel que jouent les pneumatiques cette saison. Après un week-end très difficile sur ce plan à Bakou, il s’attend à quelque chose de moins pire en Espagne : "C’est plus difficile cette année avec la bande de roulement plus fine, surtout sur les circuits urbains, où il est toujours plus difficile de mettre de la chaleur dans les pneus. Ici, à Barcelone, ça devrait être beaucoup plus facile."

"Ce n’est pas facile de comprendre ces pneus parce qu’il est difficile de les mettre dans la bonne fenêtre de fonctionnement. S’ils n’y sont pas, ils sont très sensibles. Ici, à Barcelone, les pneus arrière étaient le principal problème. Mais avec le nouveau revêtement de piste plus glissant, la sensation est différente. Il se peut donc que les pneus avant soient plus importants. Mais cela dépend aussi de facteurs tels que le vent et la température."

Vainqueur pour la première fois de sa carrière à Barcelone en 2016, pour ce qui était sa première course avec Red Bull, il avait réussi à défendre des attaques rapprochées de Kimi Räikkönen. Il rappelle que les dépassements ne sont pas évidents sur le circuit catalan, même si le DRS amélioré pourrait aider cette année.

"Dépasser n’est pas simple à Barcelone. Il faut aller une seconde et demie plus vite que la voiture devant et avoir besoin d’une vitesse de pointe meilleure pour dépasser. En cela, la course est rarement palpitante. Mais c’est comme ça que j’ai gagné ma première course. Si les dépassements avaient été faciles ici, ça ne se serait pas produit."

Red Bull

expand_less