Formule 1

Seidl se sent ‘privilégié’ et ‘honoré’ de travailler désormais pour McLaren

Il a trouvé une écurie en progrès

Recherche

Par A. Combralier

10 mai 2019 - 08:51
Seidl se sent ‘privilégié' et ‘honoré' de

C’est véritablement à Barcelone ce week-end qu’Andreas Seidl fera ses débuts chez McLaren Racing, en tant que « directeur de l’équipe de F1 » selon ses propres mots.

L’organigramme de Woking a grandement été chamboulé depuis un ou deux ans, si bien que le fan peut se sentir perdu… Très exactement, quel sera le rôle de Seidl au sein de McLaren ?

« J’aurai la responsabilité générale du développement de la voiture, de l’opérationnel, et de l’équipe de course sur la piste. Je suis un gars compétitif, un gars qui aime la course. J’ai toujours voulu revenir dans la catégorie reine du sport auto. Avoir l’opportunité de faire partie de McLaren, contribuer à ramener McLaren sur la voie du succès, fut immédiatement très attractif pour moi. La vision claire, et l’engagement de Zak Brown (qui reste son supérieur, ndlr) et des actionnaires, ont rendu ma décision très facile. Je me sens très privilégié et honoré de pouvoir diriger cette équipe. »

Seidl en a dit plus son premier jour au McLaren Technology Centre, véritable bijou contemporain…

« C’était très spécial, j’étais très excité. J’étais comme un gamin, qui allait à l’école pour la première fois ! Avec toute l’histoire qu’a cette équipe… c’était juste génial d’être là. J’ai reçu un accueil très chaleureux et Zak a été d’un soutien incroyable. Il m’a montré les installations très impressionnantes de l’équipe. »

« Durant mes premiers jours, j’ai parlé à autant de personnes que possible, et cela continuera dans les semaines à venir. »

Seidl avait quitté la F1 en même temps que BMW (alors allié à Sauber), il y a une décennie. L’ampleur du changement depuis l’a-t-il déconcerté ?

« Les règles ont évolué, les voitures sont encore plus complexes, les équipes sont plus grandes, les budgets aussi. Mais dans l’ensemble, les fondamentaux n’ont pas changé. »

Entre-temps, Seidl a gagné énormément d’expérience en endurance… En quoi ce passage en WEC lui sera utile en F1 ?

« Chaque catégorie a ses propres règles. Mais au bout du compte, pour gagner, les principes sont les mêmes. Il est difficile de comparer la F1 à l’endurance, en raison de la nature des courses, du nombre de courses et d’évolutions, que vous pouvez apporter à chaque évènement. »

Dans quel état Seidl a-t-il trouvé McLaren selon lui ?

« C’est très encourageant de voir les progrès réalisés par l’équipe durant l’hiver. Les changements initiés par Zak l’an dernier – le retour de Pat Fry, la promotion d’Andrea Stella, l’apport de Gil de Ferran, l’arrivée de James Key, la signature de Carlos et Lando – portent déjà leurs fruits. »

« Les fondamentaux ont déjà été posés pour progresser. C’est beaucoup d’énergie positive et d’élan au sein de l’écurie aujourd’hui. Dans le même temps, les écarts par rapport aux écuries de pointe sont toujours importants, il y a toujours beaucoup de travail qui nous attend. »

« C’est ma responsabilité, aujourd’hui, de continuer cette route vers le rétablissement. J’ai vraiment hâte de travailler avec Carlos et Lando et toute l’équipe. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less