Formule 1

Une Haas F1 plus rapide, ç’aurait été ‘complètement inattendu’ pour Steiner

Développement ‘minimal’ en 2021, espoirs maximaux en 2022 : Steiner assume

Recherche

Par Alexandre C.

2 mai 2021 - 13:43
Une Haas F1 plus rapide, ç’aurait été (...)

Changements au niveau du fond plat, des conduits de frein, des ailettes : le règlement 2021, pour réduire l’appui des voitures, semble avoir bouleversé la hiérarchie des monoplaces, au moins en tête de la grille avec la percée de Red Bull, et le recul des voitures à low-rake comme Aston Martin F1 ou Mercedes.

Günther Steiner, chez Haas, ne voit cependant pas la hiérarchie avoir été profondément bouleversée par ces changements réglementaires.

« En regardant les courses que nous avons déjà eues, je ne sauterais pas à la conclusion que la hiérarchie ait été changée juste à cause de cette histoire de low-rake, high-rake. Cela pourrait aussi être dû à la façon dont les gens ont travaillé l’année dernière. Mais nous ne saurons jamais... si nous avions gardé les règlements de l’année dernière : est-ce que cela aurait modifié la hiérarchie aussi ou non ? »

Du point de vue de Haas c’est très clair : la voiture est peu performante non en raison du changement de règlement, mais simplement parce que l’équipe a sacrifié 2021 pour préparer l’an prochain.

« Pour nous, même si nous n’avions pas changé les règles, rien n’aurait changé. Notre développement a été si minimal, il s’agissait juste d’adapter les nouvelles règles. C’est sûr que ça ne nous a pas fait avancer, mais c’est pareil pour beaucoup de gens. »

« Notre performance était prévue. Ce n’est pas une position agréable mais c’est ce que c’est. Nous sommes là où nous avions dit que nous serions, donc au moins ça se tient - nous savons quelque chose ! »

« Si la voiture avait été rapide, cela aurait été complètement inattendu. »

Comment alors ne pas décourager les équipes chez Haas ? Günther Steiner a sa parade : parler du futur, pas du présent.

« Maintenant, le défi est de garder tout le monde motivé et d’être prêt lorsque nous aurons une meilleure voiture. Et je pense que les gens qui travaillent sur la voiture de l’année prochaine sont très motivés, l’équipe de course est motivée parce que nous savons qu’il y a beaucoup plus à venir de nos jeunes pilotes, nous avons juste besoin de travailler à travers cela, rester positif, et regarder vers l’avant pour les meilleurs moments à venir. »

Haas prépare aussi ses deux rookies à l’an prochain, ce qui n’est pas sans conséquence sur les essais libres.

« Avoir les deux rookies a un peu changé notre façon d’aborder les week-ends. Si vous regardez comment nous courons le vendredi et même en qualifications, nous essayons de leur donner autant de temps de piste que possible, et cela signifie parfois que nous sommes sur un programme différent des autres équipes. »

« Nous savons ce que nous pouvons faire et ce que nous ne pouvons pas faire, donc nous devons maximiser leur expérience au cours du week-end. Il n’y a que trois heures d’essais, plus les qualifications et la course, et la meilleure façon d’apprendre est de le faire, donc ils doivent faire autant de tours que possible. Bien sûr, il y a de meilleures voitures pour apprendre, mais cela fait aussi partie de l’apprentissage et de savoir jusqu’où repousser les limites et nos pilotes ne sont pas les seuls à faire des tête-à-queue et des sorties de piste. Le fait est que faire des erreurs fait partie de l’apprentissage. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less