Formule 1

Budgets plafonnés : les équipes sont ’au même chapitre, mais pas à la même page’ avertit McLaren F1

Une révolution de l’efficience

Recherche

Par Alexandre C.

2 mai 2021 - 14:14
Budgets plafonnés : les équipes sont (...)

Une petite révolution a eu lieu cette année avec l’introduction des budgets plafonnés à 145 millions de dollars. Cela ne veut pas dire encore que toutes les équipes ont le même budget car de nombreuses exceptions demeurent (salaire des pilotes, développement moteur, budget marketing, frais financiers...). Mais le plateau se rapproche bien financièrement.

Comme le confirme Zak Brown, l’impact des budgets plafonnés n’est pas encore maximal et il faudra plusieurs années avant d’en voir les pleins effets… qui devraient être bénéfiques pour McLaren.

« Tout le monde en est au même chapitre, mais pas encore à la même page, mais on y arrivera. Le plafonnement des coûts a été un défi pour tous ceux qui le dépassaient ou qui faisaient de la course auto sur ses bases, nous y compris. Ce n’est pas facile. Vous devez prendre des décisions difficiles. Cette année a toujours été une sorte d’apprentissage, donc nous continuons à travailler dessus. Les directeurs financiers de toutes les équipes se réunissent assez fréquemment avec la FIA et la Formule 1 et en général tout le monde fait du bon travail ; cela a l’impact voulu. Je ne pense pas que nous le verrons s’installer complètement – cet impact maximal des budgets plafonnés - avant deux ans, car cette année, beaucoup d’argent a été dépensé l’année dernière alors qu’il n’y avait pas de plafond en place. Donc qu’il faudra attendre quelques années avant de voir l’impact du plafonnement des coûts. »

Même Red Bull et Mercedes sont pour...

Les écuries de pointe comme Red Bull et Mercedes sont les plus affectées par ces changements.

Christian Horner n’a jamais caché que des mesures drastiques, allant jusqu’aux licenciements, avaient dû être prises. Pour autant le directeur d’écurie approuve l’esprit de la mesure.

« Cela a eu un effet très réel. Et ça favorise l’efficacité. Nous avons dû réduire nos effectifs pour adopter la réglementation. Quant aux sanctions, elles sont déjà claires en cas d’infraction. Les procédures font actuellement l’objet d’une discussion. Comme il s’agit d’un nouvel ensemble de règlements, ils sont tous en train d’être mis au point et j’espère que d’ici un mois, tout sera clair en termes de procédures. Mais l’accent a été mis sur le rapport qualité-prix et les coûts. Les équipes de Formule 1 n’ont peut-être pas été très efficaces dans ce domaine au cours de l’histoire et je pense que, par le passé, vous avez dépensé autant que vous le pouviez en termes de budget et probablement 10% de plus dans votre quête de performance. Ce n’est probablement pas une coïncidence si les trophées des constructeurs pour les deux premières courses ont été soulevés par les directeurs financiers de Mercedes et de Red Bull. »

Les budgets plafonnés, un aiguillon vers plus d’efficience : c’est aussi l’avis de Toto Wolff chez Mercedes.

« Surtout pour les grandes équipes, il s’agit d’un projet d’efficacité. Il est évident qu’il y a des difficultés réelles derrière tout cela parce qu’il faut examiner comment marche votre organisation, et ce n’est pas un organisme mécanique, il y a des gens derrière. C’est le côté le moins agréable, c’est le moins qu’on puisse dire. À moyen terme, je pense que cela permettra d’équilibrer les performances entre les équipes. Comme toujours avec les nouvelles réglementations, il y a des sujets qui doivent être clarifiés, spécifiés et précisés et certaines équipes ont exprimé le souhait de le faire. Mais nous nous sommes donnés deux semaines pour clarifier tout cela. Sur le principe, comme je le vois, tout le monde est sur la même longueur d’onde. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less