Formule 1

Steiner : Grosjean ne devrait pas être surpris par son éviction de Haas F1

Il reconnaît que les finances ont en partie dicté la décision de Haas

Recherche

Par Alexandre C.

24 octobre 2020 - 08:32
Steiner : Grosjean ne devrait pas (...)

Haas a donc officialisé sa décision, cette semaine, de ne pas conserver Romain Grosjean comme Kevin Magnussen l’an prochain. Alors que l’identité du futur line-up est encore inconnue, Günther Steiner, le directeur d’écurie, a fait le point sur ce marché des transferts animé du côté de Haas.

Tout d’abord, Romain Grosjean s’est dit surpris que Haas l’ait écarté, lui et Kevin Magnussen. Et pourtant selon Günther Steiner, l’ancien pilote Lotus aurait dû s’y attendre.

« Je suis surpris qu’il soit encore surpris par ma décision. Je suis toujours surpris, mais il devrait y être habitué. Je pense que nous voulions juste faire un changement et nous avons pensé que c’était le bon moment maintenant parce que l’année prochaine, ce sera plus difficile parce qu’avec la nouvelle voiture qui arrive en 2022, nous ne voulons pas de nouveaux pilotes en 2022, quand un nouveau règlement complet sera mis en place, avec une nouvelle voiture et des pneus différents et des choses comme ça. Vous voulez commencer avec quelqu’un que vous connaissez. Si vous vous étiez engagé envers l’un ou l’autre plus longtemps, ce serait au moins pour les deux ou trois prochaines années et, à un certain stade, nous devons également changer et nous devons nous concentrer sur ce que nous voulons à moyen terme. »

« Nous n’envisageons pas seulement le court terme. À court terme, il aurait peut-être été préférable de les conserver, mais maintenant que nous avons signé les Accords Concorde, nous devons regarder un peu plus loin et voir ce qui nous attend peut-être dans trois ou quatre ans. »

Pour Romain Grosjean, c’est clair : si Haas a décidé de changer son line-up, c’est pour des raisons financières ; l’arrivée probable de Nikita Mazepin accrédite d’ailleurs la thèse d’une équipe Haas aux abois financièrement...

« C’est en partie dicté par le côté finances » reconnaît Günther Steiner.

« Si vous pouvez trouver un pilote qui apporte des sponsors, c’est fantastique - ou un pilote qui coûte moins cher. Pour moi, en ce moment, nous devons investir nos finances dans la voiture, comme je l’ai dit, parce que la voiture de l’année prochaine sera très semblable à celle de cette année, parce que certaines pièces sont homologuées et gelées et que nous devons nous concentrer sur 2022. Nous devons investir dans la voiture et utiliser l’argent le mieux possible. »

Haas ne pourrait-elle pas être tentée aussi d’attirer, enfin, un pilote américain ? Colton Herta, qui impressionne en IndyCar, a d’ailleurs 30 points de Super Licence, le nouveau total requis pour piloter en F1...

« Je pense que Colton Herta performe très bien. Il est l’un des pilotes en vue quand je regarde l’IndyCar. Je pense qu’il fait un excellent travail là-bas. Je ne lui ai pas parlé, donc mettons fin à cette spéculation. Mais je respecte beaucoup ce qu’il fait. Il est très jeune, il a un grand avenir mais je pense qu’il est assez heureux là où il est en ce moment, et donc nous ne lui avons pas parlé. C’est aussi toujours difficile... Je sais qu’il était basé en Europe avant et tout ça mais il en est à sa deuxième saison en IndyCar. Je n’ai pas parlé avec lui, mais j’ai le plus grand respect pour lui, pour ce qu’il fait là-bas mais il ne sera pas dans notre voiture l’année prochaine. »

Haas pourrait aligner un duo composé à 100 % de rookies l’an prochain, par exemple avec Nikita Mazepin et Mick Schumacher... Est-ce vrai ?

« Oui, oui, nous sommes ouverts à tout. On est ouvert à tout. J’ai toujours dit ça. Je ne veux pas m’avancer et dire que ça pourrait être ça, ça pourrait être ça. Vous m’avez demandé directement si Colton Herta est en lice, je dis non parce que sinon la spéculation commence là mais ce que nous allons faire… nous allons essayer d’annoncer dès que possible qui sont nos pilotes, pour arrêter le jeu de devinettes. Mais nous n’en sommes pas là parce que nous n’avons pas encore signé de contrat donc ça ne servirait à rien de dire quelque chose, car si ça n’arrive pas, alors il faut encore l’expliquer, donc les gens doivent juste être un peu patients. »

Pour terminer, quand Haas annoncera-t-elle enfin son futur duo ?

« Espérons que ce ne soit pas long, peut-être dans un mois ou plus, pour que tout le monde le sache, mais c’est juste une des choses, si vous faites des contrats, vous êtes obligé de ne pas en parler. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less