Formule 1

Steiner défend une nouvelle fois le modèle de Haas

L’équipe n’aurait pas pu survivre autrement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 mars 2019 - 12:05
Steiner défend une nouvelle fois le (...)

Le problème des équipes B, directement affiliées à une équipe d’usine, posent de plus en plus problème à d’autres équipes. Parmi les structures visées, il y a Haas, Alfa Romeo et Toro Rosso, qui dépendent respectivement de Ferrari (pour les deux premières) et Red Bull. Les synergies entre ces équipes font clairement grincer des dents aujourd’hui.

"Personne ne peut me dire qu’il n’y a pas d’échange de données" s’est plainte une source qui a tenu à rester anonyme dans le paddock.

"Le directeur technique de Sauber, Simone Resta, est venu directement en Suisse depuis Ferrari et il n’y a même pas eu de période de préavis classique."

"Cela veut dire que les deux équipes connaissent les développements de l’autre, comment ils fonctionnent, et peuvent diviser le travail entre elles."

Mais Günther Steiner est persuadé que ces réflexions ne sont faites que pour "faire du mal" aux petites équipes comme la sienne, Haas : "Ils veulent nous enlever quelque chose, nous faire du mal et progresser de leur côté."

Haas est arrivée en F1 avec un nouveau modèle qui consiste à acheter des pièces à Ferrari, notamment le moteur, la boîte de vitesses et les suspensions, et à faire construire son châssis par Dallara. Cela permet à l’équipe de naviguer dans le peloton avec un budget restreint.

"Nous avons choisi ce modèle parce que le règlement l’autorise" poursuit Steiner. "Il a prouvé son efficacité, spécialement pour des nouvelles équipes qui n’auraient aucune chance d’entrer en Formule 1. Pourquoi le changer ? Tout le monde peut adopter notre modèle. Je n’essaie pas de dire à Renault ce qu’ils devraient faire."

Avant Haas, les trois dernières équipes à être entrées en Formule 1 étaient Team Lotus, devenue ensuite Caterham, Virgin, devenue Marussia puis Manor, et HRT. La première a disparu fin 2014, la seconde a disparu fin 2016 en ayant inscrit trois points en sept saisons, et la dernière n’est restée en F1 que trois ans. Difficile de donner tort à Steiner sur l’aspect de la viabilité de son modèle.

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less