Formule 1

Ricciardo suggère un départ de la course avancé les jours de pluie

Selon lui, cela s’est joué à 30 minutes près à Spa

Recherche

Par Olivier Ferret

31 août 2021 - 08:09
Ricciardo suggère un départ de la (...)

Daniel Ricciardo a rejoint l’avis de Max Verstappen et pense que la Formule 1 devrait avancer les heures de départ de la course en cas de prévisions indiquant un temps très pluvieux.

Le Grand Prix de Belgique de Formule 1 a été en proie à un temps humide, avec la séance de qualification du samedi interrompue, tandis que la course de dimanche a été fortement retardée avant d’être également interrompue, définitivement cette fois, après trois tours derrière la voiture de sécurité.

De l’activité sur piste a pu avoir lieu avant la Formule 1, avec la 3e course de la Formule 3 et la Porsche Supercup en fin de matinée et en début d’après-midi, avant que les conditions ne s’aggravent.

"Si nous pouvions prédire un temps comme celui-ci, j’envisagerais de demander à prendre le départ de la course plus tôt. C’est comme le Japon en 2014, quand nous savions que le typhon allait arriver. Faire les qualifications le dimanche était le plus évident," confie le pilote McLaren.

"Le problème avec le départ de la course à 15 heures, c’est qu’on ne se donne que trois ou quatre heures de lumière et puis c’est fini. Si vous avez un départ à 11 heures, vous avez une fenêtre beaucoup plus grande pour obtenir des opportunités. Ce n’est pas une critique. C’est juste qu’après coup, si j’avais pu souhaiter quelque chose, c’est ce que j’aurais souhaité."

"La seule fois où la piste était correcte, c’étaient lors des tours de reconnaissance jusqu’à la grille. Il était donc 14h30. La piste était bonne alors. Mais après cela, nous avons perdu la fenêtre. Dans ces conditions, nous aurions certainement pu faire quelque chose, lancer la course, sécher un peu les trajectoires, mais à partir de 15 heures, il était trop tard."

Ricciardo a soutenu la décision de ne pas annuler la course jusqu’au dernier moment

"Sur le radar, en demandant aux ingénieurs et aux stratèges qui le regardaient, ils disaient que peut-être dans 10 minutes, nous aurions un moment sans pluie. Tout ce dont nous avions besoin, c’était peut-être d’une zone sans pluie de 10 minutes pour créer moins d’aquaplaning. Vous avez de l’espoir et de l’excitation mais la pluie revenait trop vite à chaque fois."

"Je ne suis pas gentil ou diplomate, mais je ne pense pas que quelque chose de mal ait été fait par la FIA. Nous avons travaillé avec les outils à notre disposition et nous avons juste été malchanceux."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less