Règlement Sportif F1 : Ce qui change en 2023

Sprints, Covid-19, liberté d’expression...

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er janvier 2023 - 16:02
Règlement Sportif F1 : Ce qui change (...)

Comme pour le Règlement Technique, la FIA a décidé quelques modifications du Règlement Sportif de la F1 pour 2023. Les décisions concernent notamment les Sprints, mais aussi certains sujets du paddock, comme le Covid-19.

Il y aura six Sprints en F1 en 2023

La première modification drastique du Règlement Sportif en 2023 concerne évidemment les Sprints, qui passeront de trois en 2021 et 2022 à six en 2023. Si le calendrier atteint 24 Grands Prix, on aura en fait 30 courses au calendrier, dont six de 100 kilomètres.

Le premier Sprint de 2023 sera celui de tous les dangers, puisqu’il aura lieu à Bakou. Le deuxième prendra place sur le Red Bull Ring, en Autriche, comme c’était le cas en 2022. Le troisième aura lieu pour terminer la première partie de la saison, à Spa-Francorchamps.

Le Grand Prix du Qatar, qui fait son retour après la pige de 2021 pour débuter un contrat de dix ans, aura lui aussi un Sprint. Ce sera également le cas à Austin pour le Grand Prix des Etats-Unis. Enfin, le dernier des six Sprints 2023 se tiendra au Brésil.

Interdiction des gestes et déclarations politiques

Très récemment, la FIA a ajouté un article destiné à interdire aux pilotes l’expression d’opinions politiques personnelles, qu’ils exprimeraient sans la permission de la FIA. En bref, la FIA impose un contrôle préalable des propos des pilotes.

La FIA interdira donc "la diffusion et l’affichage général de déclarations ou de commentaires politiques, religieux et personnels, notamment en violation du principe général de neutralité promu par la FIA en vertu de ses Statuts, à moins qu’ils n’aient été préalablement approuvés par écrit par la FIA pour les Compétitions internationales, ou par l’ASN (autorité sportive nationale) concernée pour les Compétitions nationales relevant de leur juridiction."

Les mesures pour le Covid-19 seront assouplies

La FIA continue de faire évoluer le protocole COVID-19 en fonction de l’évolution de l’état de la pandémie mondiale. En conséquence, le protocole COVID-19 pour la saison de Formule 1 2023, qui sera la quatrième à en tenir compte.

Les principaux changements apportés au protocole sont les suivants : les participants qui ne sont pas "aptes à participer", c’est-à-dire ceux qui présentent des symptômes du Covid-19 ou une infection confirmée au Covid-19, ne seront pas autorisés à entrer dans les zones à "haute densité", selon les termes de la FIA.

Il n’y aura aucune obligation pour les participants d’être vaccinés contre le Covid-19 pour entrer dans les zones à haute densité. C’est la première fois depuis 2020 que cette obligation disparait.

Par ailleurs, la FIA n’organisera plus de tests contre le virus sur les sites des Grands Prix, mais informera les parties prenantes des installations de test indépendantes disponibles localement sur les sites.

Le Règlement Financier et le plafond budgétaire évoluent

Le plafond budgétaire devrait évoluer en 2023 pour atteindre 135 millions de dollars, contre les 140 millions initialement prévus en 2022. Ceux-ci avaient été rehaussés à 142,4 millions de dollars pour prendre en compte l’inflation.

Il est donc possible que le plafond soit de nouveau remonté en 2023, même si rien n’a été formalisé par la FIA. A ce chiffre s’ajouteront aussi les primes pour l’organisation des six Sprints, couvrant les possibles dégâts qui pourraient en sortir.

Du changement pour les tests aéros... juste pour Red Bull

Le règlement concernant les handicaps de tests aérodynamiques pour les équipes les plus performantes continuera d’exister dans sa forme actuelle. Les pourcentages resteront les mêmes, sauf pour Red Bull.

Coupable d’avoir dépassé le plafond budgétaire 2021, l’équipe championne du monde verra en effet ses tests en soufflerie et par ordinateur réduits de 10 % par rapport à ses 70 % initiaux, face aux 100 % des équipes de milieu de peloton. En voici le tableau récapitulatif :

Equipe% de développement maxEssais soufflerie par ATREssais CFD par ATR
Red Bull 63% 202 1260
Ferrari 75% 240 1500
Mercedes 80% 256 1600
Alpine 85% 272 1700
McLaren 90% 288 1800
Alfa Romeo 95% 304 1900
Aston Martin 100% 320 2000
Haas 105% 336 2100
AlphaTauri 110% 352 2200
Williams 115% 368 2300

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos