Formule 1

Red Bull n’avait ’vraiment pas’ les moyens de réagir à l’arrêt de Hamilton

Le tour de sortie a été trop rapide

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 août 2019 - 13:08
Red Bull n'avait 'vraiment pas' les (...)

Comme il le rapportait juste après l’arrivée, Christian Horner a compris dès le deuxième arrêt au stand de Lewis Hamilton que la victoire venait de s’envoler pour Max Verstappen.

Le directeur de Red Bull espérait que son pilote puisse bloquer la Mercedes jusqu’en fin de course lorsque le muret des stands a pris la décision de changer la stratégie de Hamilton.

"J’avais l’impression que Max avait assez de performance pour le garder sous contrôle," explique Horner avec un peu plus de recul sur le Grand Prix.

"Nous pouvions entendre, lorsque Lewis se rapprochait, que sa voiture surchauffait et qu’il avait des problèmes de freins."

"Avec ces deux gars aussi loin devant le reste du peloton et le rythme qu’ils avaient chez Mercedes, stratégiquement c’était la chose évidente à faire, de lancer les dés et faire un arrêt."

Le tour de sortie de Hamilton a été parfait et a empêché Red Bull d’arrêter Verstappen au tour suivant, obligeant par la suite le Néerlandais à taper dans ses pneus pour éviter que Hamilton ne revienne sur lui. Une tactique qui a fonctionné pendant une dizaine de tours.

"A la moitié du tour de sortie, il avait déjà repris l’écart, et ça a fait qu’à la fin du tour, il aurait été devant. Nous n’avions vraiment pas la possibilité de couvrir Max en le faisant s’arrêter au tour suivant car on aurait perdu la position en piste."

"Max a commencé à plus user ses pneus qu’il ne l’aurait aimé, et il a réussi à garder un écart jusqu’à ce qu’ils passent dans le trafic. Dès que la voiture a eu la piste libre, c’est là que Lewis a commencé à remonter. En trois ou quatre tours, avec un tel avantage d’adhérence, Max était à sa merci."

Le Néerlandais a quand même fait un deuxième arrêt pour aller chercher le meilleur tour, ce qu’il a réussi : "Nous avions l’opportunité de faire le meilleur tour. Mais je pense que Mercedes avait une voiture légèrement plus rapide que la nôtre en conditions de course. Et bien que nous avions la position en piste, ils avaient la possibilité de faire un arrêt gratuit, et ça a fonctionné pour eux."

Un arrêt gratuit qui a tout de même nécessité une remontée de 20 secondes pour Lewis Hamilton, qui y est parvenu au prix d’une grosse accélération durant laquelle il reprenait entre deux et trois secondes à son rival par tour.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less