Pour Mario Andretti, Herta peut être le nouveau Max Verstappen

Andretti en F1, merci Netflix ?

Recherche

Par Alexandre C.

21 février 2022 - 18:06
Pour Mario Andretti, Herta peut être (...)

Le projet de l’arrivée d’une équipe créée par Michael Andretti en F1, pour 2024, est soudainement devenu très concret et prometteur, après qu’un dossier a été déposé officiellement à la FIA et à la FOM.

La potentialité de l’arrivée d’une deuxième équipe américaine (après Haas) en F1 est idéale pour Liberty Media, qui cherche justement à renforcer la popularité du sport outre-Atlantique, avec l’organisation d’un deuxième Grand Prix cette année à Miami.

D’ores et déjà le sport est devenu bien plus populaire grâce à Drive to Survive et c’est ainsi un cercle vertueux qui se crée.

Du reste Mario Andretti, le père de Michael, n’a pas caché que la perception nouvelle de la F1 aux USA joue beaucoup dans la décision stratégique d’Andretti pour 2024.

« C’est énorme, vraiment, cet intérêt des USA pour la F1. Ça joue sur tous les tableaux. La base des fans s’accroît aussi avec le nombre de courses, de même que leur intérêt… on a deux courses maintenant aux États-Unis et on a la perspective d’avoir une autre équipe américaine en Formule 1... »

« Tout cela joue. Avec la série Netflix "Drive To Survive" depuis quelques années maintenant… elle a réveillé une grande partie de la base de fans ici, mais aussi fait naître une nouvelle base de fans - nous l’avons vu. »

Andretti n’oublie pas de relever que c’est à Austin que la F1 a battu son record d’affluence l’an dernier (près de 400 000 spectateurs sur trois jours).

« Regardez la foule qu’ils ont eue au COTA pour le week-end, c’était vraiment incroyable. Voilà, tout se met en place. La Formule 1 est dans une bonne situation et vous voulez en faire partie. »

Herta, le nouveau Max Verstappen… ?

Andretti compte aussi, pour soutenir cette dynamique de popularité, engager un pilote américain (Colton Herta) dans une équipe américaine. Et Mario croit dur comme fer au potentiel de l’actuel pilote IndyCar. Au point de le comparer, déjà, à Max Verstappen ou Sebastian Vettel...

« Et puis ce qui est important, c’est que Michael va certainement commencer avec au moins un pilote américain, qui sera plus que probablement Colton. »

« Je mettrais mon argent sur ce gamin n’importe quand, je sens qu’il a quelque chose de très spécial et ce ne sont pas que des mots, il le prouve. Michael a pu le faire grandir dès le début, quand il est sorti d’Europe en Formule 4 et qu’il a piloté aux côtés de gars comme Lando Norris. »

« Et regardez ce qu’il a fait jusqu’à présent en IndyCar. Il a déjà gagné six courses, il a signé la pole position contre les meilleurs de l’IndyCar, alors ne vous y fiez pas. C’est du talent à l’état pur, parce que tout le monde en IndyCar a le même équipement, en gros, donc la charge est beaucoup plus lourde pour le pilote. Ce serait bien de voir un Américain qui veut vraiment être là et il est l’un d’eux. »

« Ce gamin est génial ! Je sais de quoi je parle, je sais quand je vois quelque chose. J’ai dit la même chose de Max Verstappen quand je l’ai vu pour la première fois. J’ai dit la même chose de Sebastian Vettel quand il a gagné Monza avec Toro Rosso et des choses comme ça - je suis là depuis assez longtemps pour voir ces choses et je ne me suis pas encore trompé ! »

Mais pour que Herta performe, encore faut-il que l’équipe Andretti lui donne une F1 capable de marquer des points. Nous en sommes encore loin et les différences de performances entre F1 sont bien plus grandes qu’entre chaque IndyCar ! Là encore cependant Andretti a confiance dans son fils...

« Michael peut lui fournir la F1 nécessaire, à moins qu’il ait une opportunité plus tôt, et Michael le laisserait partir. Mais Michael s’armera d’au moins un pilote américain, peut-être deux. Mais il y en aura au moins un, et c’est important. Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu un pilote américain en F1. »

Andretti F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos