Comment Masi a réagi aux critiques d’Abu Dhabi selon un de ses proches

Critiquer est une chose, avoir de l’empathie une autre

Recherche

Par Paul Gombeaud

21 février 2022 - 17:43
Comment Masi a réagi aux critiques (...)

Alors qu’il a été démis de ses fonctions de directeur de course de la FIA, on ne sait pas encore quel poste occupera désormais Michael Masi dans l’organigramme du nouveau président Mohammed Ben Sulayem, qui a promis de lui garder une place dans un autre secteur.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que Masi a vécu des moments compliqués depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi, durant lequel sa gestion de la voiture de sécurité avait entaché la dernière manche du championnat du monde 2021 de Formule 1. Les réseaux sociaux s’étaient montrés particulièrement virulents à son égard.

Silencieux depuis les faits, l’Australien a fait preuve de courage et de caractère à en croire Eugene Arocca, président de la Fédération Australienne du sport automobile et ami proche de Masi.

"C’est un ami. Je le connais depuis aussi longtemps que je suis impliqué en sport automobile, ce qui remonte à 10 ans, et nous sommes très proches."

"D’un point de vue personnel, ce qui s’est passé est à la fois décevant et dévastateur. Je ne peux pas parler pour lui, mais je dirais que depuis cet incident qui remonte à plus de trois mois, l’état d’esprit général autour de ça a été très négatif."

"Il y a eu un torrent de discussions, de débats, de critiques, le tout rendu public. Il faut avoir une peau assez dure pour résister à ça tout en gardant le sourire."

Arocca révèle avoir échangé des messages avec Masi juste après que la FIA ait confirmé qu’il ne serait plus directeur de course.

"Si on tient du fait qu’il m’a répondu ce matin, le tout en étant très fatigué, on peut affirmer qu’il fait preuve d’une résilience fantastique."

Pour en revenir à Abu Dhabi, Arocca persiste en affirmant que Masi a fait preuve d’un courage digne d’un "grand leader" en prenant une décision compliquée, là où d’autres auraient été "complètement paralysés."

"A l’inverse de beaucoup d’autres, il a su administrer et manager dans le monde du sport automobile pendant de nombreuses années."

"Il a un passé et une histoire éloquents. Il est perspicace, intelligent et capable de prendre des décisions dans les moments les plus délicats. C’est quelque chose que certaines personnes semblent avoir oublié de mentionner dans leurs débats."

"C’est facile de critiquer sans savoir ce qu’il a vécu au moment de prendre ces décisions."

"D’autres auraient été complètement paralysés dans des circonstances similaires. Il a pris la décision. C’est le propre des leaders qui ont du caractère."

Avant de travailler pour la FIA, Michael Masi travaillait lui aussi pour la Fédération Australienne de sport automobile. Serait-il le bienvenu s’il songeait à y revenir ?

"Nous adorerions profiter de ses connaissances à tous les niveaux. C’est un grand talent qui sera gâché s’il n’est pas utilisé correctement, et nous garderons notre esprit ouvert."

"Pour le moment, nous sommes pleinement tournés sur notre travail de cette année et lorsqu’il décidera de ce qu’il voudra faire, il sera contacté par nous mais aussi par d’autres."

"Il a officié pendant trois ans dans l’une des disciplines sportives avec le plus de pression et d’enjeux au monde, le tout en pleine période de pandémie et avec le stress lié aux voyages et à ses autres devoirs, et de mon point de vue cela ressortirait de n’importe quel CV au monde."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos