Formule 1

Plus d’argent et moins d’essais ont convaincu les petites équipes pour 2020

Pour accepter un calendrier étendu à 22 courses

Recherche

Par Olivier Ferret

31 août 2019 - 14:43
Plus d'argent et moins d'essais ont (...)

Pour accepter un calendrier à 22 courses dès 2020, certaines équipes ont posé certaines conditions.

Par exemple, comme nous vous le rapportions vendredi, Cyril Abiteboul, pour le compte de Renault "le motoriste" a demandé à ce qu’il y ait désormais 3 MGU-K dans le quota de pièces moteur au lieu de deux cette année. C’est une mesure qui était déjà acceptée pour 2021, cela a donc été assez simple à faire passer.

Qu’ont négocié les plus petites équipes comme Haas, Toro Rosso ou Racing Point ?

"Nous avons fait profil bas et nous n’avons rien demandé en particulier," assure Günther Steiner du côté de Haas F1.

"Même pas plus d’argent ?" lui lance avec un grand sourire Franz Tost, le directeur de Toro Rosso.

"Du moment que nous avons plus de revenus (1 million d’euros par course en plus, ndlr), cela me va si nous avons plus de courses. Côté moteur, tout a été rapidement réglé puisque nous restons sur 3 moteurs, il n’y a donc pas de facture qui augmente pour les équipes clientes. Donc rien à ajouter."

Chez Racing Point, on s’était exprimé sur la mobilisation déjà très exigeante du personnel de course toute une saison et on a soutenu l’idée de réduire les essais privés hivernaux et en cours de saison.

"Oui, nous avons été d’accord avec cela parce qu’en augmentant la taille du calendrier, ce qui fait sens, il faut penser au bien être des mécaniciens et de tous ceux qui voyagent sur les Grands Prix."

"Nous avons tous été d’accord si je me souviens bien pour réduire les essais hivernaux," conclut Otmar Szafnauer.

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less