Formule 1

Pirelli n’est pas inquiet pour 2020 face au scepticisme des pilotes

Les pneus 2020 ont laissé un avis mitigé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 novembre 2019 - 15:39
Pirelli n’est pas inquiet pour 2020 (...)

Les pilotes se sont globalement montrés sceptiques face aux pneumatiques testés à Austin ce vendredi, qui sont les premiers prototypes des gommes pour 2020.

Selon Mario Isola, le responsable de Priell en F1, les conditions moins représentatives et le fait que les équipes n’aient pas de temps de développement à leur consacrer a pu jouer.

"Malheureusement, les conditions sont moins représentatives" avoue Isola. "Nous devons donc analyser les données pour comprendre quel est le niveau de performance."

Il explique les différences voulues, et constatées par les pilotes, et assure que ce premier roulage mitigé est normal, puisqu’il permet aux équipes de se préparer au vrai développement : "La première impression, c’est que le nouveau pneu a surement moins d’adhérence ou moins de pic d’adhérence, et qu’il est bien plus constant. C’est ce que nous cherchons."

"Nous devons prendre en compte le fait que les essais du vendredi sont faits pour se concentrer sur la course, ils n’ont pas pu dédier beaucoup de temps au test des pneus 2020. Personne n’a le temps d’adapter les réglages à cette nouvelle construction."

"C’est différent, le profil est différent, la construction fonctionne différemment. Et cela requiert un peu de réglage. Mais je suis sûr qu’ils ont collecté des données utiles pour les tests d’Abu Dhabi, car au moins, avec cette comparaison, ils sauront à quoi s’attendre et ils pourront travailler là-dessus."

"Tous les tests de développement précédents étaient en aveugle. Les trois équipes qui ont testé à Barcelone ne savait pas quel composé était sélectionné, et maintenant, toutes les équipes ont une première idée de ce produit et peuvent mieux se préparer."

Malgré les propos de certains pilotes comme Romain Grosjean ou Kimi Räikkönen, qui n’ont pas vu beaucoup de différence, Isola est satisfait : "Je ne suis pas surpris qu’ils ressentent quelque chose de différent, et c’est bien qu’ils le ressentent, car nous avons développé un pneu différent."

"Disons que le fait qu’ils aient trouvé des différences entre l’actuel et le nouveau est positif. La prochaine étape est de dessiner les nouvelles voitures, de les optimiser et de régler les détails de ces voitures afin d’exploiter la performance de ces nouveaux pneus."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less