Formule 1

Pérez veut servir de modèle aux jeunes Mexicains

Il s’inquiète de la relève mexicaine dans le sport auto

Recherche

Par A. Combralier

11 novembre 2019 - 15:41
Pérez veut servir de modèle aux (...)

Le Grand Prix du Mexique, menacé pendant plusieurs mois, a finalement sauvé sa place au calendrier pour trois saisons supplémentaires. La nouvelle fut un grand soulagement pour Sergio Pérez, le local de l’épreuve, toujours adulé sur le circuit des frères Rodriguez chaque année.

« C’est la course que j’apprécie le plus » a soufflé le pilote Racing Point, commentant cette bonne nouvelle.

« Quand c’est mon week-end, à domicile, je veux tout faire à la perfection, dans chaque domaine. C’est toujours un long week-end pour moi, qui demande beaucoup d’engagement, mais vraiment, c’est mon préféré de l’année. »

« C’est incroyable de voir à quel point cet évènement est important. C’est la meilleure course au calendrier depuis quelques années. Elle ne cesse de s’améliorer. Il y a beaucoup plus de fans… c’est comme au premier jour ! Je pense que la F1 a vraiment excité Mexico, les gens adorent juste ce sport. »

« L’année sera-t-elle bonne ou mauvaise ? Cela dépend vraiment de mon résultat à Mexico. Et cette année c’était pas mal je crois ! »

Sergio Pérez se sent investi d’une grande responsabilité dans son pays : alors qu’il est le dernier représentant du Mexique en F1 (après le départ d’Esteban Gutierrez), il doit faire vivre la passion du sport auto parmi ses compatriotes.

« Pour les Mexicains, avoir un pilote auquel ils peuvent s’identifier, qu’ils peuvent soutenir, c’est important. Dans mon enfance, je regardais l’IndyCar, pas la F1 ; nous avions beaucoup de Mexicains en IndyCar, c’était un sport très suivi au Mexique. Mais je voulais percer en F1. Depuis tout petit, je savais que ce serait très difficile. Cela signifiait partir en Europe, donc c’était un gros défi. »

« Les nouvelles générations doivent réaliser que c’est immensément difficile d’arriver en F1, quand on est Mexicain. Ce n’est pas facile. C’est à eux de faire la différence, de faire avec. Ce sera presque impossible. Il n’y a que très peu de chance d’y arriver. »

« Je vois certains jeunes pilotes s’en rapprocher, en formules junior ; mais il est important de garder une grande détermination, et de réaliser que ce sera très difficile. »

« Mais bien sûr, ils peuvent me regarder et voir que c’est possible. »

Sergio Pérez est encore sous contrat pour plusieurs saisons avec Racing Point ; l’avenir du Mexique en F1 est ainsi assuré. Mais le pilote Racing Point s’inquiète déjà de sa relève.

« Ce sera très triste, parce qu’à un moment donné, j’arrêterai la F1. Ne pas avoir de pilote mexicain sera triste. Donc j’espère que nous aurons bientôt un autre mexicain en F1. »

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less