Ocon a demandé à Doohan de ne pas accidenter son A522

Avant ses premiers EL1 pour Alpine F1 au Mexique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 novembre 2022 - 14:55
Ocon a demandé à Doohan de ne pas (...)

Jack Doohan a effectué ses premiers Essais Libres au Grand Prix du Mexique pour Alpine F1. L’Australien a remplacé Esteban Ocon et il raconte comment le Français et Fernando Alonso lui ont donné des conseils. Mais Ocon lui a aussi demandé de prendre soin de sa voiture.

"Jeudi matin, je suis allé dans la salle de pilotage de Fernando et je lui ai demandé combien de tours il allait faire au départ quand la piste était grasse, lentement ou vite, et quelle approche il aurait avec les vibreurs, les voitures étant évidemment beaucoup plus basses à l’arrière" raconte Doohan au podcast F1 Nation.

"Esteban et moi avons aussi eu une petite discussion sur l’utilisation des vibreurs et autres, et il m’a dit ’ne les prends pas, la dernière fois que j’ai prêté ma voiture, elle a été accidentée ici au Mexique, au virage 13, les pneus ont surchauffé’."

"J’ai dit ’je n’utilise même pas les vibreurs de sortie’. Je sortais du dernier virage à cinq mètres du mur de sortie, en étant super prudent. Malheureusement, nous avons eu un problème de moteur à la fin du premier relais, qui a stoppé notre course."

Le principal objectif était "d’en profiter"

Accompagné par son père Mick, quintuple champion du monde moto, le pilote de F2 a essayé d’en profiter et révèle qu’il n’a pas ressenti une pression trop importante : "Je pense que la principale chose qu’il essayait de me faire comprendre, c’était d’en profiter."

"Parce que c’est évidemment une grande chose et qu’être un jeune pilote qui a l’opportunité en EL1 vous met au centre de beaucoup de regards. Il s’assurait juste que je profitais du processus, que je ne mettais pas trop de pression, que je n’essayais pas d’exagérer quoi que ce soit."

"Pour moi, la nervosité n’était pas si grande quand je suis monté dans la voiture. Mon cœur battait la chamade parce que j’avais l’heure sur mon tableau de bord et je me disais ’dans deux minutes je sors de la voie des stands pour une séance d’EL1, c’est assez fou’. J’étais vraiment impatient, mais pas effrayé ou dans ce genre de situation."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos