Avec un œil sur le Brésil, Steiner se dit ‘très optimiste’ pour la Haas F1 2023

Le sprint réussit traditionnellement à Haas F1

Recherche

Par Alexandre C.

7 novembre 2022 - 15:32
Avec un œil sur le Brésil, Steiner se (...)

Deux points séparent seulement Haas d’AlphaTauri au classement – dans la bataille pour savoir qui ne terminera pas 9e au classement des constructeurs, devant Williams.

Avec la course d’Interlagos, Haas a peut-être l’occasion de sauver les meubles en cette fin d’année. C’est un circuit que Günther Steiner, le directeur d’écurie, attend et apprécie beaucoup, comme il l’explique en marge de ce Grand Prix.

« C’est l’un de ces circuits classiques avec un enchaînement très bons de virages, et il y a toujours du monde, quoi qu’il arrive. Tout le monde aime y aller pour courir et normalement il y a une bonne course. »

Haas compte d’ailleurs un pilote brésilien dans ses rangs, Pietro Fittipaldi... mais en raison du format particulier du week-end de course sprint, il ne pourra rouler devant son public en EL1 (il a déjà roulé à Mexico et roulera encore à Abu Dhabi cette année).

Günther Steiner est le premier à regretter cette situation.

« Nous nous réjouissons toujours quand Pietro revient au volant mais malheureusement, il ne pilotera pas au Brésil cette année car c’est un week-end de course sprint - mais il sera de retour dans la voiture à Abu Dhabi. Au Mexique, il n’a pas pu conduire longtemps parce que la voiture avait un problème. »

« Généralement, le fait qu’un héros national soit aligné dans une course dans son pays suscite toujours beaucoup de passion chez les fans, surtout au Brésil. Ici, les fans sont très passionnés, même s’il n’y a pas de pilote titulaire brésilien dans le sport pour le moment. »

Les courses sprint ont plutôt réussi à Haas cette année : comment Günther Steiner l’explique-t-il ? Voudrait-il plus de sprint à l’avenir (il y en aura d’ailleurs 6 l’an prochain) ?

« Cette année en Autriche, nous avons marqué des points à la fois dans le sprint et dans la course principale, donc c’est sûr, j’ai aimé ça. C’est une course comme les autres, mais elle est plus courte et huit pilotes au lieu de dix marquent des points. Je suis en faveur de plus de sprints car cela rend le week-end de course plus intéressant en ayant les qualifications le vendredi. Les essais libres actuels ne font pas beaucoup sens pour qui que ce soit. »

Lors de cet avant-dernier Grand Prix de l’année, les équipes auront ainsi bien sûr en tête l’an prochain et notamment le développement des monoplaces 2023.

Comment se passe d’ailleurs le développement de la VF-23 de l’an prochain selon Günther Steiner ?

« Tout le monde dans notre équipe travaille à fond sur la F1 2023 maintenant. Le développement se déroule comme prévu - je ne sais pas si ceux des autres équipes se déroulent comme prévu, ou même mieux que prévu, mais nous ne le saurons qu’au cours des essais hivernaux. L’année dernière, nous avons commencé un peu tard parce que Simone Resta, notre directeur technique, a dû constituer une équipe en janvier, ce qui a pris quelques mois. Au final, nous avons produit quelque chose qui était bien meilleur qu’avant, et je pense que la tendance va se poursuivre. Je suis très optimiste et je pense que nous aurons une bonne voiture pour l’année prochaine. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos