Marko admet que Verstappen a fait une erreur à Silverstone

L’Autrichien révèle que l’abandon a été envisagé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 juillet 2022 - 09:38
Marko admet que Verstappen a fait (...)

Helmut Marko est revenu sur la course compliquée de Max Verstappen à Silverstone, où le Néerlandais a terminé septième après avoir subi des dégâts. Le consultant Red Bull raconte la première déception pour son pilote, qui était un dépassement inutile au départ, puisque l’interruption de course a remis les pilotes dans le même ordre.

"Nous avions choisi les pneus tendres au départ et il a dépassé tout le monde au premier départ, avant l’accident" a déclaré Marko. "Ensuite, nous nous sommes demandés pourquoi nous n’avions pas le droit de partir en pole position pour la relance."

"Ça s’est relativement bien passé après ça. Nous étions plus rapides que les Ferrari et Sainz est ensuite sorti de la piste."

Mais la course de Verstappen s’est vite dégradée avec des dégâts sur sa monoplace, et il a commis une erreur à cause de son agacement : "La première réaction de Max a été ’la voiture n’est plus dirigeable’. Ensuite, vous pensez naturellement à un pneu crevé. On l’a fait rentrer et on a vu que ce n’était pas bon."

"Verstappen est entré si vite et si énervé dans les stands qu’il a bousillé son bon train de pneus mediums en freinant en entrant dans la pitlane. En conséquence, ce train ne pouvait plus être utilisé. C’était une erreur de Verstappen, mais dans cette situation, c’était compréhensible."

Red Bull a envisagé l’abandon pour Verstappen

La maniabilité était désastreuse, mais la monoplace n’était pas dangereuse : "Nous avons des caméras dans différentes positions et de nombreux capteurs. Nos ingénieurs ont tout examiné et ont déterminé que la voiture pouvait encore être pilotée en toute sécurité. Nous avons communiqué cela."

"Verstappen a crié ’la voiture est incontrôlable, quelque chose doit être cassé’. Au final, il s’est avéré que c’était une partie de l’aileron arrière de Yuki Tsunoda. Il était coincé dans les conduits Venturi, ce qui faisait perdre 20% d’appui. En termes de temps au tour, cela représente environ une seconde et demie à deux secondes !"

Marko révèle que Red Bull a hésité à faire abandonner Verstappen, mais que la décision a été prise de le faire continuer avec des pneus tendres, alors que les durs affichaient un niveau catastrophique de performance sur la RB18 abîmée.

"Sur le pneu dur, les problèmes étaient encore pires parce que Max n’avait pas non plus d’appui à l’avant. Nous avons envisagé de le faire rentrer et d’abandonner pour économiser le moteur. Cependant, tant que nous étions dans les points, nous avons décidé de ne pas le faire."

"Donc nous avons continué. Les températures de certaines pièces ont effectivement augmenté, mais heureusement, lorsque nous sommes passés au pneu tendre, ça s’est amélioré. Dieu merci, nous avions encore ce pneu !"

"C’était beaucoup mieux, nous avons gagné des places et nous nous sommes battus avec Mick Schumacher à la fin de la course. Au final, c’était la bonne décision de continuer tant que nous étions dans les points et qu’il n’y avait pas de problèmes techniques."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos