Mark Slade évoque sa décision de sortir de la retraite pour rejoindre Haas F1

L’ingénieur de course de Magnussen "s’amuse beaucoup"

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 décembre 2022 - 16:25
Mark Slade évoque sa décision de (...)

Devenu ingénieur de course de Kevin Magnussen à partir du Grand Prix de Singapour 2022, le très expérimenté Mark Slade reconnait qu’il ne s’attendait pas à revenir en Formule 1 après avoir pris sa retraite de la discipline fin 2020.

Cette année-là, Slade travaillait sur la voiture d’Esteban Ocon chez Renault. Et une fois la saison terminée, il n’aurait jamais pensé reprendre du service chez Haas F1 un an et demi plus tard. Mais les nouveaux règlements l’ont inexorablement attiré.

"Non, ce n’était pas planifié. Je pensais que j’étais à la retraite, ce dont j’étais heureux pour être honnête," confirme Slade, qui explique avoir été convaincu de revenir suite à une discussion avec Ayao Komatsu, l’ingénieur de course en chef de l’équipe américaine.

"Ces voitures avec le nouvel aéro ont éveillé mon intérêt. J’ai travaillé avec Ayao Komatsu chez Lotus en 2012 et 2013. Je pense que c’est un très bon gars et j’ai vu qu’il y avait une opportunité disponible. J’ai en quelque sorte supposé que le poste avait déjà été pris, mais il s’est avéré que ce n’était pas le cas. Lorsque j’ai contacté Ayao, nous sommes rapidement parvenus à un accord."

La 9e place de Magnussen à Austin était "comme un podium"

Après avoir travaillé pour des structures majeures telles que Mercedes F1, McLaren et Renault, Slade admet avoir été attiré par le défi à relever au sein d’une équipe plus petite.

"En fait, comme il s’agit d’une petite équipe, j’ai pensé qu’il serait beaucoup plus intéressant et agréable de travailler ici que dans l’une des grandes équipes, d’autant que je pense qu’aucune des grandes équipes ne m’aurait nécessairement pris. Je m’amuse beaucoup jusqu’à présent, c’est très bien."

Ce n’est en réalité pas la première fois que Mark Slade et Kevin Magnussen travaillent ensemble, les deux hommes ayant déjà collaboré chez Renault en 2016. Un avantage à ne pas négliger selon l’ingénieur.

"Cela aide certainement de déjà connaître les gens. En tête-à-tête, vous êtes légèrement moins frileux dans vos propos. Cela a définitivement aidé."

Le premier bon résultat décroché par ce tandem cette année a été la neuvième place du Danois aux Etats-Unis. Et si Slade est habitué à évoluer dans des écuries visant la victoire, il confirme que décrocher un tel résultat avec Haas F1, qui plus est à domicile, avait été très satisfaisant.

"Je dirais que ce n’était pas aussi bon que de gagner une course, mais c’était certainement très bien. C’était probablement comme un podium, pour sûr. C’était fantastique. C’était vraiment, vraiment agréable d’obtenir ce résultat. Et Kevin a pris une très bonne décision sur la stratégie. Il savait vraiment ce qu’il faisait. C’était un excellent pilotage de la part de Kev."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos