Formule 1

Limites de piste : La FIA répond aux critiques de Red Bull

Michael Masi tacle les positions de Horner et Marko

Recherche

Par Olivier Ferret

3 mai 2021 - 08:01
Limites de piste : La FIA répond aux (...)

Le directeur de course de la Formule 1, Michael Masi, a tenu à répondre aux accusations de Red Bull Racing concernant les limites de piste au Portugal.

Max Verstappen a vu son meilleur tour en course annulé en fin de Grand Prix pour être allé trop au large dans le virage 14. De même Lando Norris aurait bénéficié d’une grâce pour un dépassement en dehors de la piste de Sergio Perez.

Concernant ce 2e souci déjà, pour Masi c’est très clair : "cela a en fait été rapporté par Red Bull pendant la course et a été revu et non, Lando n’a pas dépassé Sergio au virage 4 en dehors de la piste. C’était une manœuvre de dépassement au freinage dans le virage 5 à la fin d’une zone DRS."

Voici Christian Horner et Helmut Marko renvoyés à leurs caméras embarquées. Quant au meilleur tour de Max Verstappen, Masi affirme que les commissaires ont rapidement regardé l’action pour statuer avant le podium.

"Le virage 14 a été mis sous surveillance à partir de samedi et c’est un problème que nous n’avions pas eu en 2020. Mais tout le monde était au courant que ce virage était surveillé depuis les Libres 3. J’ai aussi donné à tous les pilotes la latitude d’utiliser le trottoir rouge et blanc d’une manière similaire au virage 5."

"On leur a dit que s’ils gagnaient un avantage durable hors des vibreurs, en dépassant une voiture, en allant plus vite dans un mini-secteur, quel qu’il soit, ce serait examiné. Et après avoir regardé le tour juste après la course, il était très clair que Max était hors piste et plus rapide dans ce mini-secteur que quiconque."

"C’était important de vérifier parce qu’il a réalisé le meilleur tour de la course, ce qui représente un point au championnat."

Masi précise qu’un total de 18 temps au tour ont été effacés en course suite à des sorties trop au large dans les virage 1, 4 et 14. La preuve que la FIA surveille constamment tout le monde et pas seulement Red Bull, qui se pense victime dans cette affaire.

"Il y a eu un certain nombre de temps au tour, 18, qui ont été supprimés pendant la course. De plus, quelques-uns ont été supprimés lors des qualifications. Et évidemment, nous en avons eu un plus grand nombre - là où il y avait moins d’impact - pendant les séances d’essais libres, qui ont été supprimés."

"Je pense donc que cela montre que nous contrôlions les limites de piste pour tout le monde de la même manière."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less