Les virages rapides de Montréal vont-ils faire déchanter AlphaTauri et Gasly ?

Un retour à la normale au Canada ?

Recherche

Par Alexandre C.

15 juin 2022 - 14:09
Les virages rapides de Montréal (...)

Enfin ! Enfin Pierre Gasly a connu un week-end sans anicroche et fluide à Bakou, la semaine dernière : sa 5e place en course récompense ses efforts depuis le début d’année.

A Montréal, le pilote AlphaTauri arrive ainsi avec le plein d’énergie et d’optimisme. D’autant que le circuit de Montréal est, contrairement aux apparences, un circuit urbain – et Pierre Gasly brille sur ce genre de tracé.

« Je suis rentré de Bakou avec Max et, comme il a gagné la course, ce fut un vol assez divertissant ! J’ai été extrêmement heureux de notre week-end à Bakou. C’était un week-end parfait, avec une bonne stratégie et des arrêts aux stands, un excellent départ et une bonne vitesse générale. J’étais très heureux pour toute l’équipe, car nous n’avions pas eu beaucoup de chance lors des dernières courses. C’était difficile, mais nous nous sommes serrés les coudes, nous avons continué à travailler et ça a fini par payer. J’ai le sentiment que nous avons donné un bon coup d’envoi à notre saison maintenant. »

« Le Canada est un autre circuit urbain et cette année, le circuit de Montréal sera vraiment un défi, surtout avec ces nouvelles voitures qui sont très rigides, beaucoup plus que leurs prédécesseurs. Les gros vibreurs et les vitesses élevées seront un vrai test, tout comme le dernier virage et le fameux Mur des Champions ! Nous devrons éviter beaucoup plus les vibreurs, alors que par le passé, il fallait passer dessus pour faire un tour rapide. Bien que ce soit un autre circuit urbain comme les deux dernières courses, c’est un circuit beaucoup plus rapide. »

Cependant, si l’AlphaTauri réussit bien dans les virages lents, les vitesses plus rapides de Montréal pourraient ne plus sourire à Gasly...

« Sur le papier, cela suggère que cela pourrait être un peu plus compliqué pour notre voiture, ce qui signifie que nous devons nous assurer d’arriver pleinement préparés pour être mesure de tirer le maximum du package que nous avons. Sur le plan opérationnel, l’équipe doit être au top si nous voulons obtenir les résultats que la voiture est capable de fournir, comme nous l’avons vu à Bakou. »

Tsunoda fait contre mauvaise fortune bon cœur

Yuki Tsunoda sort lui à la fois d’une satisfaction et d’une déception : satisfaction d’avoir livré aussi un week-end plein, qu’il aurait dû conclure par un top 7 ; déception d’avoir tout perdu dans les derniers tours à cause d’un problème d’aileron arrière et de DRS.

« Bien que mon résultat en course à Bakou, sans aucun point, soit très décevant, nous pouvons aborder le week-end canadien avec optimisme après une très bonne performance en Azerbaïdjan, où nous avons été dans le rythme tout le week-end. C’était notre meilleure qualification d’équipe et au moins Pierre a marqué de bons points pour la cinquième place, mais c’était très frustrant de perdre ce qui semblait être une sixième place à cause du problème de l’aileron arrière. Donc, je me sens très motivé pour continuer à faire des progrès cette semaine. »

« Après Monaco et Bakou, Montréal est un autre circuit inhabituel, avec une adhérence généralement faible et des virages à haute vitesse, de sorte que, comme à Bakou, nous devrons courir avec des réglages aérodynamiques avec peu ou moyennement d’appui, pour obtenir une bonne vitesse en ligne droite. »

« En fait, c’est un circuit sur lequel j’ai beaucoup joué sur le jeu vidéo de la Formule 1, donc j’avais une assez bonne idée de ce à quoi m’attendre avant de le conduire sur le simulateur. Il comporte un mélange de virages à vitesse moyenne et lente, ainsi que des chicanes rapides. Je ne suis jamais allé au Canada auparavant et on m’a dit que Montréal était une ville amusante, alors j’ai hâte de faire ma première visite et de découvrir ce que c’est sur la piste et en dehors. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos