Formule 1

Les Pirelli seront de nouveau torturés par les conditions de piste ce week-end

Car les températures comme l’appui des F1 seront très élevés

Recherche

Par Alexandre C.

11 août 2020 - 08:32
Les Pirelli seront de nouveau (...)

C’est un circuit très familier que les équipes retrouveront ce week-end : celui de Barcelone, où ont lieu les essais hivernaux.

En raison des températures caniculaires et de la forte abrasivité du circuit, Pirelli a logiquement retenu la sélection la plus dure possible : C1 (durs), C2 (médiums) et C3 (tendres). Soit la même sélection que l’an dernier.

Dès lors, la sélection un cran plus tendre aperçue lors du Grand Prix du 70e anniversaire, et qui a fait dévisser Mercedes, ne sera donc plus de mise. Il n’en demeure pas moins qu’avec les fortes chaleurs et la pression élevée exercée par le circuit de Montemelo (surtout par le virage 3 qui génère de « considérables forces G) » il est permis de se demander si Max Verstappen n’aura pas une autre bonne occasion de victoire.

A noter que la piste a été rersurfacée il y a deux ans, et qu’elle gagnera donc encore en maturité.

L’an dernier, tous les pilotes s’étaient arrêtés deux fois (sauf un), en profitant notamment d’une longue période de voiture de sécurité. Avec des températures encore plus chaudes (la course a lieu normalement à la mi-mai, cette fois-ci à la mi-août), les deux arrêts aux stands devraient encore plus s’imposer.

C’est d’ailleurs pour laisser le temps aux équipes de se préparer à ce défi que Pirelli a de nouveau reporté les tests des prototypes 2021 : une demi-heure d’essais devait y être consacrée lors des EL2.

Mario Isola insiste lui sur le calendrier différent de ce Grand Prix cette année, qui devrait encore compliquer la gestion des pneus.

« Bien que ce soit la troisième fois que les équipes roulent sur le Circuit de Catalunya cette année, après les deux tests de pré-saison, les conditions qu’elles rencontreront ce week-end seront probablement très différentes : à la fois en raison des températures chaudes, et de toutes les améliorations apportées aux voitures depuis les tests d’hiver. Les températures élevées attendues à Barcelone à la mi-août vont accroître la dégradation thermique sur une piste déjà réputée pour être rude avec les pneus, il va donc être particulièrement important de les gérer et de contrôler toute surchauffe qui affecte la motricité. »

« Les essais libres seront cruciaux pour établir avec précision le comportement des pneus dans ces circonstances difficiles. Les voitures actuelles étant plus rapides que jamais - comme l’a récemment confirmé Silverstone - et le Grand Prix d’Espagne n’ayant jamais eu lieu en août, cette course devrait être la plus exigeante pour les pneus que nous ayons vue sur le circuit de Catalogne. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less