Formule 1

Les pilotes sont plus consultés pour 2021 mais des désaccords persistent

Notamment sur le poids des voitures

Recherche

Par A. Combralier

1er octobre 2019 - 12:56
Les pilotes sont plus consultés pour (...)

Le règlement 2021 est actuellement en cours de finalisation ; les discussions demeurent âpres entre les écuries de pointe, la FOM et la FIA, notamment au sujet de la standardisation ou des pièces open source.

Les pilotes, eux aussi, veulent être impliqués dans ces négociations, pour ne pas que des pistes comme les courses qualificatives leur soient soumises sans qu’ils aient été préalablement consultés.

Les pilotes ont-ils ainsi pu noter un changement d’approche du côté de Liberty Media et de la FIA ? Oui, à en croire au moins Lewis Hamilton.

« C’est un grand progrès pour nous d’être impliqués, c’est aussi un grand progrès pour les pilotes d’être unis, et je pense que nous construisons pour le moment une nouvelle et meilleure relation avec la FIA, la communication de la FIA, le GPDA... et je pense qu’ils ont été assez ouverts. Nous avons demandé certaines choses, et ils ont parfois répondu ‘nous ne pouvons rien changer pour le moment’. Mais un ingénieur peut arriver à tout changer… Beaucoup de choses peuvent donc être améliorées, mais ce qu’ils nous ont montré, l’autre jour, c’est la quantité d’appui que vous perdez en suivant une voiture aujourd’hui. Et avec les nouvelles F1 [de 2021], alors, je pense que ça sera formidable. Donc je travaille aussi dur que je peux pour m’assurer de rester dans les parages, et pour avoir l’opportunité de conduire ces nouvelles voitures. »

Lewis Hamilton ne cache pas cependant d’autres points de désaccord avec les instances…

« Naturellement, nous en voulons pas que ces voitures soient trop lentes. Ils ont dit qu’elles seraient 2 à 3 secondes plus lentes, et j’espère que nous pourrons améliorer cela. Et nous ne voulons pas que les voitures soient plus lourdes. Mais cela semble aller dans cette direction, même si je sais qu’ils travaillent très dur sur ce sujet. »

Valtteri Bottas, le coéquipier de Lewis Hamilton chez Mercedes, se réjouit aussi de cette nouvelle approche.

« C’est un bon début, nous sommes plus proches d’eux et ils partagent plus leurs idées avec nous. Nous avons une assez bonne compréhension des choses pour tout ce qui touche au pilotage et à la course, et nous sommes toujours heureux de donner notre opinion. Nous avons la meilleure vision des choses, pour comprendre ce qui nous rend heureux comme ce qui pourra améliorer le spectacle. Et donc pour contenter davantage les fans. »

« C’est sympathique d’être impliqués. Et j’espère vraiment que ça continuera. »

« Je suis complètement d’accord » conclut pour sa part Charles Leclerc. « C’est très important que nous soyons unis pour atteindre les mêmes objectifs. Nos idées sont claires, ce que nous voulons aussi. Et il est important que nous soyons impliqués, parce que nous sentons les choses, et parfois, les données ne traduisent pas ces mêmes impressions. Ce sont de bons progrès. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less