Formule 1

Les chronos de Racing Point sont hors d’atteinte de McLaren F1 selon Seidl

Mais en course, tout peut arriver

Recherche

Par A. Combralier

11 juillet 2020 - 09:04
Les chronos de Racing Point sont (...)

Derrière Mercedes, Red Bull et Racing Point, McLaren a semblé être la 4e force des essais libres 1 et 2, hier en Styrie. La hiérarchie est plus ou moins conforme à celle de la semaine dernière, même si Racing Point a encore trouvé du temps au tour.

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, est-il déçu de voir les Roses prendre les devants ?

« Je suis assez content, car nous avons pu confirmer une nouvelle fois notre performance, en faisant 5e et 8e en EL2. Sur un tour, nous sommes là. Ce qui est bon à voir, c’est que je pense que nous sommes de nouveau en lutte avec Ferrari et Renault, et avec une Racing Point [Lance Stroll]. Si vous regardez les voitures devant nous, je pense que nous avons vu, pour la première fois, que Racing Point pouvait réellement montrer le potentiel de la Mercedes de 2019. C’était définitivement un temps au tour que nous ne pouvions pas faire, mais c’était une bonne séance pour nous. »

Au vu des essais de Barcelone, la performance de la Racing Point était attendue ; cependant, Seidl regrette-t-il que l’équipe ait pu trouver autant de compétitivité en un hiver, en copiant la Mercedes de l’an dernier ?

« J’ai toujours dit que si l’on prend la Mercedes de l’an dernier, et qu’on l’exploite au maximum de son potentiel… on sait que nous n’avons pas fait ce pas en avant avec le développement des voitures de notre côté pendant l’hiver ; c’est donc normal, ce que nous en voyons. En même temps, il y a au moins une voiture du côté de Racing Point que nous pouvons combattre, et comme nous le savons, en course, tout peut arriver. Nous avons vu le week-end dernier que nous n’étions pas aussi forts vendredi et que nous pouvions les battre dimanche, et nous allons réessayer. »

Pour rattraper Racing Point, il faudra que le châssis McLaren évolue fortement l’an prochain... Ou, en plus du gel partiel des châssis, l’attention de McLaren devra se concentrer prioritairement sur le passage du moteur Renault à l’unité de puissance Mercedes. N’est-ce pas se tirer une balle dans le pied ?

« Il y a une raison pour laquelle nous avons pris la décision de passer à l’unité de puissance Mercedes l’année prochaine. Parce que nous sommes convaincus que c’est le meilleur moteur disponible sur le marché. Depuis de nombreuses années, Mercedes est clairement la référence en matière de moteur dans cette ère hybride, et il n’y a rien de mieux pour nous que d’avoir le moteur de l’équipe championne à l’arrière de notre voiture. »

Pour devancer Racing Point l’an prochain, McLaren compte aussi sur une nouvelle association de pilotes, Daniel Ricciardo-Lando Norris, et Seidl s’en réjouit déjà.

« Je pense que c’est l’un des line-ups les plus forts du paddock. Il donne tout ce dont nous avons besoin pour être à nouveau plus près des écuries de pointe. Il ne tient qu’à nous, en tant qu’équipe, de faire en sorte que cela se produise. »

« Mais comme je l’ai dit à maintes reprises, nous avons une idée précise de ce qui nous manque par rapport aux équipes de pointe, en termes d’infrastructure, en termes d’organisation. Cela prend encore du temps, nous sommes encore au milieu de ce processus - nous parlons d’années - mais nous allons dans la bonne direction, et c’est ce sur quoi nous nous concentrons. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less