Formule 1

Leclerc : J’ai clairement indiqué aux ingénieurs ce que je souhaitais pour la SF1000

Mais Sebastian Vettel ne sera-t-il pas plutôt le plus écouté ?

Recherche

Par A. Combralier

15 février 2020 - 15:47
Leclerc : J’ai clairement indiqué (...)

La nouvelle peut paraître surprenante, mais est finalement logique si l’on considère la progression météorique de Charles Leclerc, des catégories juniors à la F1, en passant par exemple par la F2 et Sauber : en 2020, pour la première fois depuis très longtemps, Charles Leclerc n’aura pas à découvrir une toute nouvelle équipe en début d’année. C’est fort de cette stabilité retrouvée que le Monégasque espère franchir un nouveau cap cette année, pour pourquoi pas viser le titre…

« Cela fait très longtemps que je n’ai pas passé deux années consécutives dans la même équipe » a confirmé le pilote Ferrari.

Charles Leclerc aura ainsi pu influencer le développement de la SF1000… Mais les retours de Sebastian Vettel ne seront-ils pas privilégiés ? On peut le croire, puisque Mattia Binotto a déjà annoncé que la nouvelle Ferrari sera un peu plus adaptée au style de pilotage de Sebastian Vettel…

« J’ai clairement indiqué ce que je voulais de la voiture » rappelle Charles Leclerc. « Mais le travail de l’équipe et l’objectif de chacun sont les mêmes à la fin : essayer de développer la voiture la plus forte, avec la plus grande flexibilité en termes de réglages pour aider dans les deux sens [pour les deux pilotes]. »

« Parce que nous n’avons pas le même problème sur chaque piste. Nous devons adapter la voiture à chaque piste et c’est le but pour les deux pilotes. Et quand il s’agit de petits problèmes d’équilibre qui peuvent survenir, c’est à nous de nous adapter à la voiture aussi. »

Pour faire mieux en 2020 qu’en 2019, Charles Leclerc a passé l’hiver à ressasser les erreurs commises l’an dernier, et notamment celle en qualifications en Azerbaïdjan…

« Je pense avoir commis quelques erreurs l’année dernière. La plus grosse, comme celle de Bakou avec le crash en Q2, n’était pas nécessaire et je pense que j’en ai tiré des leçons. »

« Dans l’ensemble, je pense que j’ai appris beaucoup de petites leçons, probablement, mais des leçons très utiles sur la stratégie et les courses. C’est beaucoup plus complexe en Formule 1. Et sur ce point, j’ai encore beaucoup de progrès à faire et je travaille avec l’équipe sur tout cela, donc je suis presque sûr qu’il y a de la marge pour que je progresse partout. »

« Si je dois choisir une chose, c’est probablement essayer d’avoir une meilleure vision de la course. Je suis presque sûr que cela sera utile pour l’avenir. »

Charles Leclerc est sans pression pour cette année : il a été prolongé, cet hiver, de cinq saisons par la Scuderia. Il pourra ainsi s’inscrire dans la durée à Maranello.

« C’est évidemment formidable de savoir que je vais rouler pour Ferrari pendant cinq ans de plus. C’est super, ça me donne évidemment confiance. »

« Cela ne veut pas dire que les courses ne comptent pas, nous allons devoir travailler très dur. Je ne pense pas que cela nous donne une certitude sur les résultats mais une chose est sûre, c’est que c’est un projet à long terme et je pense qu’il est intéressant pour moi et pour l’équipe de travailler sur un contrat aussi long, et de construire une relation solide qui, espérons-le, apportera de nombreux succès. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less