Le triptyque Maggots-Becketts-Chapel sera ‘fascinant’ pour Schumacher

Avec les nouvelles F1 2022

Recherche

Par Alexandre C.

28 juin 2022 - 17:23
Le triptyque Maggots-Becketts-Chapel

Mick Schumacher peut arriver à Silverstone avec bien davantage de confiance : sans un problème de fiabilité, il aurait pu marquer ses premiers points lors du dernier Grand Prix à Montréal.

Sans évolutions, Haas risque cependant de souffrir ce week-end à Silverstone… même si cette course s’annonce plus complexe, Mick Schumacher savoure au moins un point : le fait de disputer un Grand Prix avec une ambiance particulière, non loin de l’une des usines de Haas également.

« C’est une bonne chose pour l’équipe car c’est aussi la semaine où toutes les familles viennent leur rendre visite, ce que j’attends avec impatience car nous n’avons pas eu cette chance l’année dernière à cause du COVID. Je vais pouvoir rencontrer toutes les familles, ce qui va être agréable. Je ne pense pas que nous aurons l’impression que le week-end de course sera différent, mais cela signifie que la configuration du week-end de course sera différente. Cela ne change rien au fait que nous courons ou à l’approche que j’adopte, mais cela signifie que je vais rencontrer des gens formidables et leurs familles, donc je suis impatient. »

« Silverstone comporte de bons et de mauvais souvenirs pour moi, mais ce circuit m’a toujours bien traité, donc je suis impatient d’y aller et il marque le début de toutes les courses européennes à venir, ce qui est bien, car cela signifie que nous avons tous un peu plus de temps sans passer tant de temps dans l’avion. »

Maggotts, Becketts et Abbey : ce triptyque mythique de virages, les nouvelles F1 2022 auront à l’affronter ce week-end. Mick Schumacher a-t-il de l’appréhension ? Quid du danger du marsouinage ?

« Ces nouvelles voitures sont connues pour avoir plus d’appui aérodynamique, elles sont censées aller plus vite, donc cela signifie généralement que les virages les plus rapides devraient avoir un ressenti un peu différent par rapport à l’année dernière. Par conséquent, cette section avec Maggotts et Becketts sera, j’en suis sûr, assez fascinante à conduire avec ces nouvelles voitures. Je ne sais pas si ce sera plus rapide, à cause du poids supplémentaire de ces voitures, mais je suis sûr que ce sera amusant et que les rebonds et le marsouinage ne seront pas aussi présents qu’à Bakou. »

Il n’y aura pas moins de 4 Grands Prix en juillet : ce calendrier n’est-il pas trop chargé enfin selon le pilote Haas ?

« Ce sera certainement très dur. Nous savons de toute façon à quel point un week-end de course est difficile et cela signifie simplement que nous allons en avoir beaucoup. Pour l’équipe et tout le monde, c’est épuisant, donc il s’agit de faire ces moments d’effort supplémentaire quand c’est nécessaire, mais aussi de s’arrêter si cela peut aider pour ne pas manquer d’énergie, parce que la saison est encore longue. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos