Formule 1

Le report du règlement technique à octobre soulage les écuries

Les règles n’étaient pas assez prêtes et satisfaisantes

Recherche

Par A. Combralier

23 juin 2019 - 10:01
Le report du règlement technique à (...)

Les équipes ont, unanimement, et malgré les réticences initiales de Renault, approuvé le report de la publication du règlement 2021 à octobre prochain. Cette refonte englobe les aspects commerciaux et financiers (introduction de budgets plafonnés, redistribution des revenus), mais aussi techniques et sportifs de la F1.

L’objectif d’un tel report était de permettre au règlement financier d’être pleinement finalisé ; et d’éviter que les grosses structures, en connaissance du règlement aérodynamique 2021, ne commencent, dès maintenant, à développer leurs monoplaces, ce qui aurait pu creuser encore l’écart entre le milieu de grille et les écuries de pointe.

Claire Williams est ainsi soulagée de ne pas devoir commencer, dès à présent, le développement de la voiture 2021.

« Nous avons été certainement très heureux du report du règlement technique. Il y avait clairement encore beaucoup de travail à faire, donc reporter la publication des règles à octobre nous convenait. »

« Nos inquiétudes concernaient le report du règlement financier ou sportif, mais les règles ont été présentées comme un package, donc nous avions très peu de choix. En sachant cela, tout le monde a signé autour de la table, et, dans la mesure où on nous a assuré que les règles sportives et financières ne changeront pas beaucoup, nous sommes à l’aise avec ce report. »

Frédéric Vasseur rejoint son homologue de chez Williams : le règlement technique n’était tout simplement pas prêt pour être publié.

« Nous avons passé beaucoup de temps ces derniers mois – et il faut probablement parler en années – à discuter du règlement financier, et moins, probablement, à discuter du règlement sportif et technique. Et nous avons dû régler beaucoup de choses un peu dans la précipitation, la semaine dernière. Cela fait sens de reporter la publication. Mais nous ne voulons pas ouvrir de nouveau une discussion pour totalement changer la situation. »

Même s’il a bien plus de ressources que Williams ou Alfa Romeo, Laurent Mekies, le directeur sportif de Ferrari, approuve lui aussi ce report.

« Cela faisait complètement sens pour nous de reporter la publication, étant donné la quantité de travail qu’il restait à faire sur les règles techniques. Nous voulons tous éviter des situations dans lesquelles nous serions bloqués par un règlement qui ne serait pas aussi bon que possible. Collectivement, il y a beaucoup de travail à faire les prochains mois pour essayer de trouver le bon concept. Nous allons y arriver, mais il faut juste bien régler les détails. Donc c’était la bonne décision. »

Du côté de McLaren, Zak Brown a conclu la discussion en invitant ses collègues, la FIA et la FOM, à mieux anticiper le travail qu’il reste à faire, pour ne pas devoir encore le boucler dans l’urgence et la précipitation.

« Le report était la bonne décision. Nous avions conscience de cette date depuis plus d’un an, donc nous sommes tombés d’accord pour décider d’un report 12 heures avant la date limite. J’espère juste que nous pourrons travailler véritablement ensemble pour ne pas trouver un accord six heures avant la date limite d’octobre. Nous savons que cette deadline arrive. Nous avons eu un an, un an et demi, pour travailler dessus, et j’espère vraiment que nous tirerons profit de ce laps de temps supplémentaire. Il y a plusieurs réunions de prévues maintenant, durant lesquelles nous pourrons vraiment avancer ensemble, pour trouver de meilleures règles que celles que nous avions en cette mi-juin. »

FIA

expand_less