Formule 1

Le regard de Prost : un incident de course mais Lewis a été plus propre

2022, un ‘nouveau départ’ pour Alpine

Recherche

Par Alexandre C.

12 septembre 2021 - 17:36
Le regard de Prost : un incident de (...)

Les Alpine n’ont pas brillé mais sont tout de même rentrées dans les points ce dimanche à Monza (8e place pour Fernando Alonso et 10e pour Esteban Ocon.) L’équipe française profite du 0 pointé d’AlphaTauri pour creuser un peu l’écart sur la 5e place au classement des constructeurs. Mais n’y avait-il pas mieux à aller chercher ?

Alain Prost, directeur non-exécutif de l’équipe, était interrogé par Canal après l’arrivée…

« C’était un week-end un peu compliqué, on n’était pas très performant. Donc mettre les deux voitures dans les points, on s’en sort bien. On n’était pas très vite en lignes droites. C’est un circuit vraiment… si on est pas bien en lignes droites, on ne peut pas être très performant. »

En qualifications sprint comme en course, Fernando Alonso a le plus brillé pour Alpine en prenant quelques points précieux… Prost est ravi de sa « nouvelle » recrue de cette année.

« J’ai beaucoup aimé le format des qualifications sprint à Silverstone, hier c’était un peu ennuyeux. Mais aujourd’hui on pensait avoir une course ennuyeuse, ce n’était pas le cas, donc on ne peut tirer de conclusions. »

« Fernando est toujours content donc pour le moment c’est toujours un plaisir. »

2022, un nouveau départ pour Alpine

Reste que les Alpine sont encore engluées dans le milieu de grille, sans donner l’impression de progresser structurellement. A quand le renouveau pour Prost ? A l’an prochain ?

« Il manque encore beaucoup de choses. C’est vrai qu’avec le coronavirus, on a tout repoussé d’un an, donc c’est un peu le même discours depuis deux ans. On attend vraiment 2022, on a figé le moteur pour travailler sur le prochain moteur l’an prochain, qui non seulement sera plus performant, mais aussi avec des caractéristiques nous permettant de faire un châssis différent, sur le cooling, l’aérodynamique, le poids. Quand il y a un nouveau règlement, on ne sait pas ce que font les autres, mais normalement on devrait remonter, et progresser beaucoup. »

« Ce sera un peu le nouveau départ. »

La faute de Max ?

Prost a aussi été interrogé sur l’incident entre Lewis Hamilton et Max Verstappen : pour le Français, le second semble plus à blâmer.

« D’habitude, je ne me mouille pas trop. Mais là, j’ai plutôt l’impression que… Bon, c’est malheureux mais quand ils luttent tous les deux pour le championnat, on se dit qu’il va se passer des choses comme ça. »

« Max a des pneus chauds, il est là sur la piste depuis un tour, il sait que s’il ne passe pas là, il ne passera certainement plus, donc il prend un risque à l’extérieur car dans ce virage c’est comme ça qu’on dépasse. Lewis lui laisse la place, il s’écarte un tout petit peu, mais malheureusement, en touchant la bordure, à l’intérieur, il fait un écart qui n’est pas volontaire. S’il passait, je pense que Lewis serait resté devant car il avait plus de vitesse à l’extérieur. »

« Donc c’est malheureux, ça va créer des polémiques, mais c’est inévitable dans la lutte cette année. Mais je pense que c’est un incident de course, même si Lewis a été très fair, honnête, car il lui a laissé de l’espace. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less