Formule 1

Le Mugello va mettre à rude épreuve les Pirelli, la stratégie dans l’inconnu

Un week-end plein de défis pour Pirelli

Recherche

Par Alexandre C.

8 septembre 2020 - 17:22
Le Mugello va mettre à rude épreuve (...)

Pour le premier Grand Prix disputé au Mugello, ce week-end, Pirelli a amené sa sélection la plus dure possible (C1 durs, C2 médiums et C3 tendres).

Ce choix conservateur a été effectué pour trois raisons : d’une part, parce qu’il s’agit d’un nouveau circuit au calendrier, et que Pirelli se prépare à « couvrir toutes les circonstances » ; d’autre part, parce que le Mugello lui-même est très exigeant pour les pneus ; enfin, les chaleurs peuvent être très importantes en Toscane début septembre, causant une forte dégradation thermique.

Le Mugello est une piste étroite, bosselée, avec un fort dénivelé. C’est une piste old-school par excellence.

Les 15 virages sont à vitesse moyenne ou élevée, sans grande zone de freinage ou chicane. Le double droite à haute vitesse, Arrabbiata, se passera sans doute à fond autour de 270 km/h.

Le Mugello est ainsi un tracé technique et « chaque virage y est crucial » pour Pirelli. Surtout, s’agissant des pneus, l’asphalte est très agressif, précise Pirelli, malgré le resurfaçage complet de la piste en 2011.

Ce circuit tient à cœur à Pirelli, pour des raisons historiques, et c’est pourquoi Mario Isola se réjouit de le voir arriver pour la première fois au calendrier officiel. Mais gérer un nouveau Grand Prix est toujours délicat !

« Le Mugello est un fantastique ajout au calendrier des championnats du monde avec une signification particulière pour Pirelli, puisque c’est là que nous avons couru pour la première fois avec nos pneus de Formule 1 en août 2010, deux mois seulement après l’annonce de notre accord de fourniture à compter de la saison 2011. Il s’agit d’un circuit spectaculaire et très rapide qui posera certainement de fortes exigences aux pneus. C’est pourquoi nous avons sélectionné les composés les plus durs. »

« Comme tout nouveau circuit, le Mugello représente un peu une inconnue pour la plupart des pilotes, c’est une feuille entièrement blanche pour la stratégie. Les essais libres seront cruciaux pour la collecte des données, et nous sommes susceptibles de voir des équipes diviser leurs programmes pour obtenir le plus possibles d’informations sur chaque pneu. »

« De notre point de vue, nous avons pu préparer également cette course en analysant les données de nos autres championnats qui ont couru au Mugello. »

Cette course marquera aussi le sans doute triste anniversaire de Ferrari, qui célébrera le 1000e Grand Prix en F1.

« Félicitations à Ferrari pour avoir atteint l’incroyable jalon de 1000 courses : un des facteurs qui en fait l’équipe si emblématique de notre sport, et digne de cette célébration où nous sommes également ravis d’être le sponsor principal. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less