Formule 1

Le circuit de F1 de Valence va vivre un dernier épisode devant la justice

Son président a été inculpé

Recherche

Par Olivier Ferret

6 mai 2019 - 16:46
Le circuit de F1 de Valence va (...)

L’ancien président de la région de Valence, Francisco Camps, a été inculpé devant la justice espagnole, en compagnie de 16 autres personnes, concernant le circuit urbain de Valence, qui a accueilli la Formule 1 de 2008 à 2012.

Un des juges du tribunal d’instruction de Valence a décidé de poursuivre Camps, le vice-président Vicente Rambla et plusieurs hommes d’affaires et chefs d’entreprise pour la construction du circuit.

En ce qui concerne Camps, le juge affirme qu’il a "encouragé" et "autorisé" la construction du circuit "dans le seul but d’améliorer son image" et ce "en dehors de ses propres fonctions et de ses compétences en tant que président".

Le juge affirme que Camps et la Région "ont mal utilisé des fonds publics, altérant des données et des dates dans des documents d’archives administratifs, tout en accordant un traitement favorable à certaines entreprises."

C’est donc sur un fond de scandale politique et de corruption que risque de se terminer l’histoire du circuit de Valence, dont la course a été un échec cuisant pendant 5 années de suite, la course ayant pris le titre de Grand Prix d’Europe.

Circuits

expand_less